NOM DE CODE : MÉMÉ RUTH, vous avez aimé…


cet article est pour vous, les blogueurs, les blogueuses qui avez lu  NOM DE CODE : MÉMÉ RUTH.


Vous avez aimé le roman, vous avez découvert ou retrouvé Rosie, et vous avez eu du plaisir à passer un moment à partager ses frasques, et avec vous, Rosie a trouvé de nouveaux ami-e-s…
Pour vous remercier, ici vos adresses, vos blogs, vos liens…
Vos mots sauront convaincre mieux que moi ceux qui ne se sont pas encore plongés dans l’univers de Rosie, et dans sa dernière aventure, où elle découvre le secret de la grand-mère…

Ça fait tellement chaud au coeur quand on est auteur, de lire une chronique (positive, hein? je suis quand même pas encore maso 😉 ) sur son roman. Je suis admirative de ce talent à dire ce qu’on a aimé, de cette motivation à partager ses coups de coeur, à faire connaître un auteur qu’on a aimé.
C’est pourquoi j’éprouve un grand bonheur aujourd’hui à partager avec vous ces blogs… J’espère que vous allez découvrir leurs univers…

J’envoie donc ce grand merci à:

Lena, de « Juste le temps d’un instant »
a écrit:
C’est avec humour, philosophie et fond de chansons (qui lui viennent de sa mère en rêve), que Rosie mène sa barque. Et ça marche ! A travers Nom de Code : Mémé Ruth, Alice Quinn montre aussi très bien les inégalités et les difficultés de la société auxquelles beaucoup sont confrontés chaque jour. Je trouve pourtant que le personnage de Rosie est très débrouillarde. C’est intéressant d’avoir ses astuces. Ca peut toujours servir !
Le petit plus de l’histoire : Le côté débrouillard de Rosie qui m’étonne toujours !
Le petit bémol : J’avais tellement hâte de savoir le fin mot de l’histoire que j’ai eu beaucoup de mal à ne pas aller lire les dernières pages avant même d’avoir passé la moitié du livre.

Cassiopée de partage lecture, mais pas seulement. Cassiopée, on la retrouve dans beaucoup d’endroits :
a écrit:
Le rythme ne faiblit pas, les événements se succèdent rapidement et on va de surprise en surprise. Borrelli, le commissaire est toujours un peu bougon, mais il est intéressant de le voir agir avec Cricri (il ne serait pas un peu amoureux ???)
Avec son franc parler, ses tenues improbables, cette mère de famille nous amuse et nous emmène au pays de la comédie. Mais, par son intermédiaire, l’auteur n’oublie jamais d’aborder des sujets graves, de nous rappeler que la vie est belle et qu’il suffit de peu, de si peu pour être heureux….. Une lecture d’Alice Quinn par exemple ?

Angelita, de livres à profusion , qui a choisi d’écrire une lettre à Rosie:
a écrit:
Chère Cricri,
Pour tout vous dire, je vous aime toujours autant. J’ai raté le troisième épisode et je le regrette. Il est bien dommage que votre auteur Alice Quinn ne soit pas publiée par une maison d’édition. Mais elle persévère et se publie elle-même. Heureusement même si cela ne lui apporte pas beaucoup de sous. Heureusement qu’Alice a une communauté fidèle qui l’aime et vous aime beaucoup. Qu’est-ce qui ne plaît pas à un éditeur ? Vos phrases ? Très certainement car vous pouvez passer pour une jeune femme sans cervelle. Sauf que, à force de vous connaître, vous êtes une femme au coeur tendre. Alice Quinn, dans tous ses romans, fait passer de nombreux messages, avec des personnages hauts en couleur. Ici, cela concerne la Résistance et tous ces hommes et femmes qui ont oeuvré contre le nazisme. Bravo à Alice et à votre mémé Ruth.

Nisa, de Nisa Lectures:
a écrit:
C’est tout ce que j’aurais envie de vous dire : « Allez rencontrer Rosie, avec elle, tout se passera bien. » … Ce que je retiens de cette lecture est Rosie, magnifique personnage d’Alice Quinn. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’histoire. Le rythme est effréné, Rosie n’a jamais deux minutes pour souffler. Elle concentre autour d’elle un tourbillon de joyeux (ou pas pour certains) drilles qui ne la laissent pas en paix une seconde. Tous les personnages sont savoureux, chacun a sa place, son rôle auprès de notre personnage central.

Emma de « Et tu lis encore, Emma? »
a écrit:
Si vous aimez les héroïnes déjantées, les personnages loufoques et les enquêtes ce livre est fait pour vous ! Pour ma part, j’ai non seulement beaucoup aimé l’histoire ou plutôt les histoires puisqu’il y a plusieurs enquêtes qui s’entremêlent mais, et surtout, j’ai adoré les personnages. Rosie est super attachante et drôle… Sa manie de changer les expressions m’a fait rire aux éclats plus d’une fois ! Entre ses tenues improbables, son rythme de marche et l’amour qu’elle porte à ses enfants, je l’ai trouvé tout simplement géniale. … Les enquêtes sont vraiment bien ficelées. La quête du trésor de sa mémé Ruth va l’amener à découvrir un pan du passé de son aïeule qu’elle ne connaissait pas et sa rencontre avec Simone, la SDF, va l’entraîner dans une enquête à rebondissements…

Hélène, de lost in a book:
a écrit:
Rosie Maldonne a le chic pour trouver les ennuis comme elle trouve les combines système D voire Z!! Elle semble dire tout ce qui lui passe par la tête, se trompe souvent dans les expressions, crée des quiproquos très drôles! Mais attention ne vous fiez pas aux apparences!!  Elle est très observatrice et cela cogite sévère sous ses airs extravagants… J’ai beaucoup ri!! Mais attention, ne vous y trompez pas, nous sommes dans un policier, humoristique, certes! mais policier quand même! J’avais vraiment envie de connaître le fin mot de l’histoire et d’en apprendre davantage sur Mémé Ruth. Tout au long de l’enquête, … l’auteur mène le lecteur où elle le désire. Le vocabulaire parfois familier ou plutôt « fleuri » ajoute au personnage principal ce côté nature que j’ai beaucoup aimé! De même pour les chansons divinatoires (et prémonitoires?) émises de l’au-delà par la mère de Rosie! J’ai passé un très bon moment au pays de Rosie Maldonne. Nous sommes à Cannes, mais pas côté Croisette, plutôt côté combines.

Manue, de « Fais moi peur… »
a écrit:
Si vous aimez l’humour, les histoires d’enquêtes policières et de secrets de famille alors je vous conseille de lire ce roman, vous passerez un bon moment.

Jacqueline de La bibliothèque de mi-ange mi-démon:
(qui a entreprit de lire toute la série, et n’a pas encore attaqué Nom de code : Mémé Ruth)
a écrit:
Bilan de ce livre, (le 3e tome de la série) je déteste toujours autant Borelli , il est proprement infoutu de faire confiance à Cricri alors qu’elle a des intuitions du tonnerre et qu’a chaque fois, c’est elle qui résous les enquêtes.  J’ai hâte d’attaquer le quatrième tome sur mémé Ruth car je brûle de savoir ce que contiennent les papiers qu’elle à retrouvé dans sa caravane…. Si vous n’avez toujours pas commencé cette série, vite foncez, du policier, de l’humour, de l’amour, de l’histoire,  que demandez de plus ?

Mélanie, de Mel’lectures :
a écrit:
Rosie est une héroïne attachante à laquelle l’on peut facilement s’identifier, ce n’est pas une Super-Woman, c’est une femme comme les autres (enfin presque), elle n’est pas parfaite mais cela ne l’empêche pas de faire toujours son maximum.
Rosie est un personnage auquel il est difficile de résister,
elle nous paraît très réelle grâce au talent d’Alice Quinn.
Je ne peux pas trop décrire l’histoire par peur de vous gâcher la surprise mais sachez juste qu’une fois commencé ce roman est difficile à lâcher.
Prenez garde aux crises de rires qu’il risque de vous provoquer sous peine de passer pour une foldingue auprès de ceux qui sont autour de vous. Pour moi c’est foutu, ils pensent déjà tous qu’il me manque quelques cases 😉 . Blague à part, en ouvrant ce livre vous êtes sûrs de passer un bon moment , frais et divertissant.

Julie, de Lilyn.fr :
a écrit:
Une comédie policière parfaitement réalisée ! C’est ce qui me vient quand je pense à cette lecture. Alice Quinn vous accroche sans que vous ne vous en rendiez compte et vous ne pouvez plus quitter le monde burlesque de Rosie et de sa mémé Ruth ! Du rire oui, du rire même dans le glauque, même dans la pauvreté ou dans le drame, du rire et encore du rire. Ici, on sort des carcans de la comédie traditionnelle, c’est d’une simplicité addictive. La plume de l’auteure est sans chichis, fluide et unique à la fois. Ce livre est, en prime, bourré de références historiques et musicales ce qui ne gâche rien.
Quant à l’histoire, elle est à l’image des personnages, loufoque et drôle. La fin est totalement inattendue, car l’histoire prend plusieurs voies différentes pour brouiller les pistes, ce qui nous fait douter jusqu’au dernier chapitre. Au fur et à mesure des pages, on comprend mieux le titre du roman et on s’aperçoit que derrière tout cet humour se cache une merveilleuse morale. L’amour, la famille, les amis, la simplicité des moments que l’on partage avec ceux que l’on aime valent bien tous les luxes et tous les trésors du monde et c’est spécialement ce que je garde en tête à la fin de cette jolie lecture.

Aurélien, de « drôle de bloggueur »:
a écrit:
Wahou ! une belle petite claque littéraire. J’ai trouvé l’aventure de Rosie géniale et captivante. c’est suite  à sa rencontre  avec Simone au secours populaire que cette dernière va lui demander d’apporter un message au Yacht  Club de Monaco .
Monaco ? petits fours ? … Mission acceptée. Et c’est comme cela que Rosie va partir à l’aventure. Honnêtement je n’ai pas lu les trois premiers tomes mais je compte les découvrir car j’ai vraiment accroché avec le tome 4 et le personnage de Rosie Maldonne.
Ce livre est très bien, et contient une très grosse dose d’humour. Rosie est une vraie femme de caractère dans la quelle on peut facilement s’identifier. Je ne lis pas souvent de livres » humoristiques » mais celui ci est un coup de coeur et il m’a plus que beaucoup réconcilié avec le genre.
Bref je ne peux que vous conseiller de prendre part aux aventures de Rosie et de la suivre car cette femme est une vraie bulle de bonheur.
Une plume agréable, un récit adapté à tous. Un style très personnel et une description qui nous donne l’impression d’y être. Alice connaît Rosie et ça se sent.

Colin Annec, de « les paroles s’envolent »:
a écrit:
L’auteur, nous introduit dans l’univers de Rosie Maldonne avec finesse et détails pour ne pas exclure le nouveau lecteur, sans faire des flash-backs répétitifs sur les histoires antérieures.
Les petites réflexions de Rosie ne manquent pas de piquants et cette idée d’y adjoindre des évocations à des chansons de variétés françaises d’un goût plus ou moins douteuses et allusions à sa petite voix intérieure sont amusantes.
Le vocabulaire, les dialogues bien pesés, et le rythme dynamique des phrases s’adaptent à la perfection au style du roman. Le ton léger, associé à des expressions classiques et proverbes détournés sont plaisants et pertinents dans le contexte. Les personnages, sans être caricaturés apparaissent bien vivants, rocambolesques au lecteur qui se les représente avec aisance.

***
Peut-être que vous êtes blogueur, que vous avez écrit une chronique sur NOM DE CODE: MÉMÉ RUTH, et que vous n’apparaissez pas dans cette liste.

C’est que je ne suis pas au courant! Alors faites le moi savoir, vite!
Peut-être aussi que je vous ai oublié?
(j’ai la tête comme une passoire, mais j’y travaille! Alors aidez-moi et rappelez vous à moi!)

 

Un petit extrait de NOM DE CODE : MÉMÉ RUTH:

 » Je me suis approchée du couple de touristes pour leur demander s’ils voulaient un dessert.
Avant que j’ouvre la bouche, ils m’ont demandé :
– Vous êtes serveuse ici ?
– Ben oui ! j’ai dit, un peu fort. J’ai un tablier, non ?
– Chuuut ! Moins fort !
Ils se sont mis à chuchoter en me faisant signe d’approcher. Je me suis pensé : eux aussi ? Ça devient une manie. Et moi, je deviens un confessionnal. Je me suis penchée.
– On cherche une personne, peut-être que vous pouvez nous aider ?
– Allez-y toujours ? On sait jamais !
– Une certaine Rosie, vous connaissez ?
C’était quoi, ce foutage de gueule ? Caméra cachée ?
– Non ! j’ai dit. Je connais pas.
Pas folle la guêpe ! J’allais sûrement pas leur dire que c’était moi avant de savoir ce qu’ils me voulaient. Ils m’ont regardée avec méfiance.
– On nous a dit qu’on pouvait la trouver dans ce café. et qu’elle était rousse.
– Pourquoi ? Vous lui voulez quoi, à cette Rosie ?
Ils ont échangé un regard.
– On nous a dit qu’au Select il y avait une serveuse qui saurait nous renseigner, a dit le type.
– Je suis pas la serveuse officielle. Mais blague à part, c’est pour quoi ?
– Notre client a une offre à lui faire.
– Dites-moi, on sait jamais, si elle se pointe par ici, je pourrais peut-être transmettre ?
– En fait, elle a gagné un prix. On a de l’argent à lui remettre.
Comme si je connaissais pas ce coup. Je l’avais appris dans Millenium. Pour retrouver un type, le journaliste lui avait fait croire qu’il avait gagné au loto, un truc comme ça. C’est direct cash. Quand vous dites à quelqu’un qu’il a gagné quelque chose, il se manifeste, comme ça vous pouvez lui mettre le grappin dessus. J’ai rien laissé paraître et j’ai dit :
– Vous êtes des genres de détectives ?
Ils ont éclaté de rire.
– Des détec… Non, on est en vacances. Mais en fait, on a entendu ça à la radio ce matin, alors on s’est dit que ça serait marrant de partir à la recherche de la gagnante. Un moyen original de visiter la ville. On a voulu vous intriguer avec cette histoire de clients…
– OK. Je chercherai autour de moi. Je vois pas mal de monde par ici. Laissez-moi vos coordonnées.
L’arroseur arrosé ! Ça, c’était pensé ! Je me suis épatée moi-même.
– Bon, vous avez choisi votre dessert ?
– Vous avez de la panna cotta ?
– Oui, mais à la crème de soja. Vous avez remarqué qu’on est végan ici, non?
Ils ont fait une grimace et le garçon a dit :
– Il faut vivre dangereusement. On essaie ?
– OK, a dit la fille. »

C’est encore l’été? Vous êtes encore en vacances?
Une citronade, des tongs, une chaise longue, et …
NOM DE CODE : MÉMÉ RUTH ?

Si ces chroniques vous ont séduits, n’oubliez pas de les partager, simplement en cliquant sur les icônes ci-dessous représentant les réseaux sociaux que vous fréquentez…
merci…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

6 réflexions sur “NOM DE CODE : MÉMÉ RUTH, vous avez aimé…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s