Les Vandroux nous parlent du roman de Jacques Vandroux: « Projet Anastasis »

Auteur #6 / 2018 : Jacques Vandroux

Le mois de juin a filé comme un engoulevent….
Pour ce dernier samedi du mois de juin je vais recevoir un couple étonnant,
qui a choisi une belle façon de rester branchés sur la même longueur d’onde: Écrire.

Jacques Vandroux écrit, Jacqueline Vandroux entoure ses écrits de toute son attention afin de leur donner l’envol qu’ils méritent.

Les Vandroux sont les pionniers de l’autoédition numériques, à peu près en même temps de Laurent Bettoni, je pense.

Ils sont deux, et vous comprendrez tout du fonctionnement de ce binôme
en regardant la vidéo.

Nous allons parler de l’un de leur plus grand succès: PROJET ANASTASIS

Ce roman nous emmène à Paris, dans les Vosges, en Allemagne, à Malte et même au camp de Shirmek…
Les thèmes de l’adoption y sont abordés à plusieurs reprises, et dès le début sous un angle maléfique.

Mais je n’en dis pas plus, sachez juste qu’il s’agit d’un plongeon dans le coeur humain, et en même temps dans l’histoire de France
à travers d’événements gravitant autour de la seconde guerre mondiale.

Voilà la liste des ouvrages de Jacques Vandroux:

En français:

La messe des morts : roman    https://www.amazon.fr/dp/B079WCNV4M/

Le Sceau des sorcières : roman    https://www.amazon.fr/dp/B071V77XRZ/

Projet Anastasis : roman    https://www.amazon.fr/dp/B07116617N/

Les Pierres Couchées : roman    https://www.amazon.fr/dp/B007U905U4

Multiplication : roman    https://www.amazon.fr/dp/B007DXP6FQ/

Au cœur du solstice : roman    https://www.amazon.fr/dp/B00BMW88FE/

Décollage imminent : nouvelle    https://www.amazon.fr/dp/B00ATTCTZ6

Les Enchères : nouvelle    https://www.amazon.fr/dp/B017PG4YYE/

En Allemand:

Der Herzenssammler traduction de Au Coeur du solstice    https://www.amazon.fr/dp/B00T3IK1FO/

En anglais:

Take-off! : traduction de Décollage imminent    https://www.amazon.fr/dp/B00G0PRWCS/

Heart collector : traduction de Au Coeur du solstice    https://www.amazon.fr/dp/B00L3HWKYS/

Project Anastasis : traduction de Projet Anastasis    https://www.amazon.fr/dp/B01FIXXJ3S/

En italien:

Decollo imminente : traduction de Décollage imminent    https://www.amazon.fr/dp/B00GMTJVDK/

Pour les Enfants

L’arbre à chocolat : Les aventures de Féfé au pays des volcans tome 1    https://www.amazon.fr/dp/B00BZ16XYA/

La rivière disparue : Les aventures de Féfé au pays des volcans tome 2    https://www.amazon.fr/dp/B017F2FME4/

 

mais aussi:
Grimpez vers le top 100
 : guide pratique    https://www.amazon.fr/dp/B00E8HRTAU/

 

Le roman dont nous parlons aujourd’hui:
Projet Anasatasis

à l’occasion de sa sortie en librairie, édité par Robert Laffont,
est un suspense haletant, digne d’un John Le Carré,
mêlant attentats, Histoire et complots…

 

Voilà nos étonnants Vandroux dans une vidéo passionnante:

Voilà l’extrait du roman de Jacques Vandroux, lu dans la vidéo:

 »  L’homme s’approcha tranquillement du portail principal de la cathédrale. Il leva la tête et observa la décoration du tympan : le Jugement dernier. Sous la statue du Christ, saint Michel et le diable. Le diable, emmenant avec lui aux enfers les damnés terrifiés par le destin qui leur était réservé. Il avait passé des heures à étudier ces sculptures trônant sur la façade de l’église pour édifier le peuple de Paris et le remettre dans le droit chemin.

Il revint au XXIe siècle et se retourna, insensible au charme du pâle soleil qui offrait sa douceur aux promeneurs. L’homme observa le parvis, déjà occupé par des grappes de touristes vêtus pour la froidure d’un hiver qui avait commencé dès la Toussaint. Quelques photographes amateurs se relayaient pour immortaliser la pierre symbolisant le point zéro des routes de France. Une scène classique dans l’un des lieux les plus touristiques de Paris. Un groupe de visiteurs pressés passa devant lui et s’engouffra par la porte d’entrée du portail latéral. Il les suivit et entra. L’odeur caractéristique de la cathédrale, mélange d’encens et de vieilles pierres centenaires, ne le surprit pas. Il connaissait les lieux par cœur et un plan précis de l’édifice religieux était gravé dans son cerveau. L’homme retira son bonnet, laissant apparaître une tignasse de cheveux d’un noir de jais. Il s’écarta de la porte et contempla la scène qui s’offrait à lui.

Dans la nef, des centaines de fidèles participaient à la messe dominicale. Des touristes s’étaient joints aux paroissiens habituels et l’ensemble formait une assemblée hétéroclite. Le long des allées latérales, des visiteurs déambulaient silencieusement, veillant, pour la plupart d’entre eux, à ne pas perturber la cérémonie en cours. Ils s’arrêtaient au hasard des statues. Certains feuilletaient un guide, à la recherche d’une découverte culturelle. D’autres photographiaient tout ce qui passait devant leur objectif : des bas-reliefs, des vitraux, ou même le prêtre en train de célébrer la messe. Ils feraient le tri en rentrant chez eux. Un dimanche ordinaire à Notre-Dame de Paris. Pas si ordinaire en fait, car Alpha était là. Il attendait ce moment depuis des semaines.

Alpha aimait son nom de code. C’est lui qui l’avait choisi. Le loup alpha, chef de meute qui savait aussi chasser en solitaire. Tout ce qui le caractérisait. Il vivait pour son groupe, mais aimait être seul.

Un léger frisson, aussitôt contrôlé, le parcourut quand une soliste entonna dans le chœur l’Ave Maria de Gounod. Pas besoin d’être religieux pour apprécier cette œuvre. Il sourit intérieurement : il ne pouvait rêver d’un meilleur décor. Avec son pantalon de toile, ses chaussures de marche et sa veste matelassée, il ressemblait à n’importe quel curieux venu visiter l’église multicentenaire. Il s’éloigna dans un recoin discret qu’il avait repéré lors de son dernier passage : il était maintenant hors de la vue des quelques gardiens qui s’efforçaient de filtrer d’éventuels visiteurs indélicats. Alpha fit lentement glisser le sac qu’il portait sur le dos et le déposa à ses pieds. Il réfréna son impatience. Il devait encore attendre quelques minutes. Un étrange ballet animait l’église. Les fidèles s’approchaient de l’autel où plusieurs prêtres leur distribuaient la communion.

Alpha regarda le défilé de ces hommes et femmes inconnus et de toutes nationalités, qui tendaient vers le même but. À la fois somptueux et ridicule ! Tous ces gens, qui ne juraient que par leurs biens de consommation, se nourrissaient de leur égoïsme et avaient en même temps besoin de croire en leur dieu. Qu’ils assument la société de déchéance qu’ils avaient créée et dans laquelle ils se vautraient tels des porcs dans leur fange ! Il inspira une large goulée d’air et calma l’énervement qui le gagnait. Garder toute sa lucidité pour les minutes qui allaient suivre, se concentrer sur la mission ! Tel un mantra, il se répéta plusieurs fois cet objectif. Alpha enfonça la main dans son sac. Le contact froid qu’il rencontra provoqua en lui une vague d’excitation. La procession allait bientôt toucher à sa fin, et les dernières notes de l’Ave Maria, d’une pureté parfaite, résonnaient sous les hautes voûtes de la cathédrale. La fête pouvait commencer. Sa fête ! « 

Pour suivre Jacques Vandroux:

http://jacquesvandroux.blogspot.fr/p/lauteur-contact.html

Quelques commentaires de lecteurs:

De Patrice OUDOT : « Excellent thriller d’environ 530 pages, facile à lire dans la mesure où il est parfaitement structuré, avec des chapitres assez courts et bien répartis ce qui simplifie la lecture et la mémorisation des différentes situations. J’ai lu ce roman en une petite semaine et parfois j’avais du mal à m’arrêter. Cela dit, je trouve que tous les ingrédients (personnages, documentation, rebondissements) sont bien mis en œuvre pour faire passer un très bon moment de lecture. La fluidité du style est parfaitement adaptée à l’action et au suspense. »

 

Mon commentaire:
Inutile d’attendre plus longtemps pour découvrir les romans de Jacques Vandroux…

 

***

Je ne sais pas encore qui sera dans notre entretien d’auteur du mois de juillet… Suspense…
Mais je peux déjà vous dire qu’il sera publié sur ce blog le dernier samedi du mois donc le samedi 28 juillet 2018…

 

***

Si vous avez envie d’en savoir plus sur un auteur,
pourquoi ne pas me proposer un nom dans les commentaires ou à mon adresse email?
<alice.quinn2013@yahoo.fr>
Ce qui me permettra de découvrir des auteurs que je ne connais pas…
merci à vous

J’espère que vous appréciez autant que moi ces entretiens vidéos informels avec les auteurs.
Pour parler d’écriture, échanger, avec ce vivier des indépendants, mais pas seulement eux…
Je reçois aussi des auteurs hybrides et même des auteurs édités par des éditeurs traditionnels.
Pour s’ouvrir, partager, vibrer …

N’oubliez pas de liker les entretiens sur Youtube,
de partager cet article en cliquant ci-dessous sur les icônes FaceBook, Twitter ou autres,
et de partager aussi la vidéo sur YouTube…

allez, à la prochaine!

à +

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *