Donnez un coup de pouce au bonheur, il a besoin de vous!

Il se passe quelque chose d’étrange dans LA PETITE FABRIQUE DU BONHEUR

J’ai inscrit ce roman au concours des plumes francophones en juin

et il a tranquillement vécu sa vie et reculé de page en page au fur et à mesure que de nouveaux romans y étaient inscrits.

et soudain hier, en allant voir la LISTE DES PARTICIPANTS AU CONCOURS DES PLUMES FRANCOPHONES

j’ai découvert qu’il était revenu à la première page !!!

C’est absolument fabuleux pour un aussi doux roman, qui ne tente qu’une chose:
effleurer l’insaisissable notion de bonheur!

Si vous voulez l’aider à grimper un peu plus c’est tout simple, vous pouvez:

1/  Si vous l’avez déjà lu et si vous l’avez aimé: LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE SUR CETTE PAGE:

EN CLIQUANT SUR L’IMAGE CI-DESSUS.

C’est très facile. Vous n’êtes pas obligé d’écrire un roman! Quelques lignes suffisent.
Dites pourquoi vous avez aimé le roman, ce qui vous a touché,
et pourquoi ne pas exprimer aussi la raison pour laquelle vous aimeriez que votre meilleure amie le lise aussi ?

2/ Bien entendu si vous ne l’avez pas encore lu, c’est le moment de l’acheter!

La petite fabrique du bonheur Alice Quinn
Vous me direz ce que vous en avez pensé !

 

Ce roman ne contient pas d’hémoglobine, pas de trash, pas de serial killers!

Seulement de la douceur, du chocolat, des croissants,

des gens cabossés dans un café à l’ancienne,

qui essaient de s’en sortir comme ils peuvent mais surtout en s’entraidant,

une madeleine (pas n’importe laquelle, mais celle de Proust, excusez du peu!).

un peu de littérature,

et de l’amour, beaucoup d’amour!!!

Et vous savez dans quelle catégorie le roman est-il classé #1 Meilleure Vente ?

Dans Cafés, Thés et Chocolats !

N’est-ce pas merveilleux???

Et ne croyez pas, il n’y a aucune mièvrerie pour autant!

Une jeune danseuse brisée qui se bat pour retrouver sa place,

un sportif rongé de culpabilité,

et aussi

un chat polydactyle, SPRITZ, et une chienne-guide d »aveugle, FLORA

Et comme dans une bonne histoire il faut un vrai méchant, le coronavirus rode autour de tout de beau monde.

Mais je ne vous dirai pas qui gagne à la fin !!!

Tout l’enjeu du livre a résidé pour moi dans la cohabitation entre ce virus anxiogène

et ma volonté d’écriture un roman qui donne de l’espoir et qui fasse du bien à ceux qui s’y plongent.

Quand je lis les commentaires, j’en suis émue.

Alors, à quand le vôtre?

Allez, le Bonheur a besoin de vous!

C’EST PAR ICI !

 

à très vite…

2 réflexions au sujet de « Donnez un coup de pouce au bonheur, il a besoin de vous! »

  1. C’est avec un plaisir infini que je viens de lire ce roman d’Alice Quinn.
    Ce qu’elle nous conte est addictif. Les personnages sont dévoilés par petites touches. Ils sont tous très attachants. L’interaction entre chacun d’eux se met en place avant même que de les connaître vraiment et la découverte de leur histoire nous aide à les comprendre de mieux en mieux.
    Et c’est ce qui fait le charme de cette romance… Les mots me manquent : romance « saveur », romance « sucrerie », romance « espoir de vie », romance « empathie » …
    Selon les propos de l’autrice, elle-même, on trouve dans ce sympathique petit troquet que l’on voudrait près de chez soi, au coin de sa rue, des individualités « cabossées » par la vie. Au fil des pages, chacun d’entre eux va faire un pas vers l’autre en s’oubliant un petit peu. Spectateurs muets et pourtant si présents sont là aussi une petite chienne et un chat bien singuliers.
    Une des particularités de cette romance, c’est que l’on voudrait la dévorer, mais qu’il est impossible de le faire car chaque mot compte, voire chaque signe de ponctuation.
    Au fil des quelques semaines vécus avec ces habitués de la « Petite Fabrique », on sent grandir jusqu’à devenir étouffante et anxiogène la crainte de ce virus qui suscite tant de commentaires, avisés ou fantaisistes, abreuvée par de folles informations.
    En filigrane, la littérature qui va transporter tout ce petit monde dans des moments magiques de partage à travers la lecture de morceaux choisis accompagnés des saveurs auxquelles ils se réfèrent.
    Un message d’espoir pour dire que chacun a en soi suffisamment de ressources pour « rebondir » et qu’ensemble, toutes les individualités unies dans une action commune peuvent faire de grandes choses…
    L’autrice nous dit :
    « Tout l’enjeu du livre a résidé pour moi dans la cohabitation entre ce virus anxiogène
    et ma volonté d’écrire un roman qui donne de l’espoir et qui fasse du bien à ceux qui s’y plongent. »
    A mon humble avis, le pari est réussi et je vous engage sans plus tarder à vivre des moments de lecture qui vont vous faire du bien.

  2. Cher Bernard!
    Merci pour avoir si bien compris ce que j’ai tenté de faire avec LA PETITE FABRIQUE DU BONHEUR!
    C’est bien ce que nous sommes, nous autres, pauvres humains, non? Un assemblage hétéroclite d’individualités uniques qui quand elles le veulent, peuvent faire de grandes choses.
    (même si elles sont aussi capable du pire!)
    Je vais m’autoriser à partager votre retour, qui parle si bien du roman!
    Fabriquez votre bonheur Bernard,
    et demandez de l’aide si besoin est… 😉
    Alice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité