Et si vous collectionniez le bonheur? Comment, me direz-vous? Petit mode d’emploi…

Bonjour les chercheurs en quête de bonheurs…

Je suis tombée  sur cette citation de Stendhal l’autre jour,
(Stendhal, vous savez, le Rouge et le Noir, Julien Sorel ?).

Bref, ça disait:  » Je ne veux désormais collectionner que les moments de bonheur. »

Quand on écrit des « feel-good », c’est qu’on est en quête du bonheur.

Et plus on avance vers cette quête, plus on réalise que le Bonheur, en soi, ça ne veut pas dire grand chose.

Et pourtant, sur ce chemin, nos sens s’aiguisent, on remarque des choses qu’on ne voyait pas avant, on savoure, on apprécie on déguste des petits moments.
Serait-ce que le bonheur n’est qu’une somme de petits instants dont le puzzle final n’est jamais totalement atteint?

Qu’en pensez-vous?

Je lance ici ce défi: si vous collectionniez avec moi des instants de bonheur?
Ce serait comme des papillons, (mais vivants, hein?) que vous tenteriez de fixer (en vain)
sur le tableau de votre vie.

Pourquoi en vain?

Parce qu’il est impossible de fixer, de retenir, d’emprisonner le bonheur, sous peine de le néantiser.

Donc déjà, fixez le par écrit, photo, vidéo, musique, son, mais surtout par écrit…

Je vous propose de m’envoyer ici:
alice.quinn2013@yahoo.fr
vos petits papillons au fur et à mesure que vous les surprendrez au cours de vos journées.

Il ne s’agit pas seulement de voir, remarquer, saisir les beautés de la nature qui vous entoure, mais aussi de saisir au vol à l’intérieur de soi des changements fugaces que vous recherchez: parvenir à accepter vos faiblesses,  dépasser des limites que vous pensiez inatteignables, trouver comment changer votre vie, apprendre à vous connaître, être fier d’une belle réussite, même si elle paraît infime aux yeux des autres…

Ça vous va?

Au passage, je signale que Stendhal est celui qui a dit aussi:
“L’admission des femmes à l’égalité parfaite serait la marque la plus sûre de la civilisation, et elle doublerait les forces intellectuelles du genre humain.”
Pas mal, non? Assez rare à l’époque pour le souligner !

Allez, j’espère recevoir assez de vos papillons pour constituer une belle collection de moments de bonheur…

 

La petite fabrique du bonheur Alice Quinn

N’oubliez pas de cliquer sur le bouton  « + Suivre « 
quand vous serez sur ma page auteur amazon, ok?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *