La recette de la madeleine aux 3 secrets… dans LA PETITE FABRIQUE DU BONHEUR !

Moitié madeleine de Proust, moitié madeleine provençale…

Si parmi vous certains certaines se lancent dans l’aventure de la madeleine aux 3 secrets,
ce serait si gentil de m’envoyer des photos !

Dans mon roman LA PETITE FABRIQUE DU BONHEUR, il y a au chapitre 17 un goûter littéraire, baptisé La saveur des mots.

Robin, le jeune écorché vif toujours en colère, lit un extrait de Proust, l’extrait de la madeleine,
à Amédée le vieil aveugle.
La lecture en est publique dans le café. Je ne vous en dévoile pas plus !

Le matin, Amanda, la patronne, fine cuisinière,
a préparé des madeleines maison qu’elle servira avec son célèbre chocolat.

Plusieurs lectrices m’ont demandé la recette et j’ai promis d’en faire un article pour la leur donner.

Le premier secret, nous confie Amanda, c’est de faire la pâte bien en avance, pour la laisser reposer. Pour une cinquantaine de madeleines, elle a prévu au moins cinq œufs. Elle met peu de sucre, mais son autre secret c’est de rajouter du miel.

Selon le parfum du miel choisi, la saveur prendra une orientation différente. Ce jour à, elle met un miel neutre et consensuel, du miel d’acacia.

Le sucre d’Amanda est spécial. C’est un sucre blond ou roux dans lequel elle laisse des gousses de vanille en permanence ce qui lui donne un goût spécial.

Pour une vingtaine de madeleines environ :

Ingrédients :

Farine 150 g
Beurre 130 g
Sucre 130 g
Miel 20 g
Eau de fleurs d’oranger, une cuillère à café ou plus selon les goûts
Sel, une pincée
Levure (bio) 5 g

Avant de commencer, bien mélanger la levure dans la farine.
Amanda mélange au fouet les œufs avec le sucre, une pincée de sel et le miel.

Et la fleur d’oranger !

Attention, la fleur d’oranger est le rajout personnel d’Amanda qui est une fille du sud !
C’est l’écart provençal de la madeleine, donc c’est une hérésie pour certains.
Vous testerez les deux et vous me direz ?

Fouettez énergiquement car le liquide épais doit presque doubler de volume.
C’est seulement lorsque sa pâte « file » qu’elle rajoute la farine avec sa levure (bio).
Mais délicatement, en pluie !

Elle rajoute le beurre fondu mais pas trop fondu.
Bien remuer, tourner, touiller.

Mettre la pâte bien mélangée au frigo pendant au moins 2 heures.
Mais certains puristes la laissent reposer au froid 2 à 3 jours !
C’est son troisième secret, qu’elle appelle le choc thermique.
Plus la pâte est froide quand vous la mettrez à cuire,
plus la petite bosse de la madeleine sera bien gonflée et jolie.

Enfarinez les moules à madeleines

Préchauffez le four à 230° au moins 10 minutes avant d’enfourner !
Versez la pâte dans les moules bien enfarinés, juste une cuillerée à café par alvéole.

La cuisson se fera en 2 temps.
Laissez d’abord cuire 8 minutes en baissant le four à 210 °
Le choc commence à les faire gonfler.
Quand les madeleines commencent à gonfler, éteignez le four.
Suspense magique. Ça continue tout doucement à monter, monter…

Quand vous trouvez la forme parfaite, vous rallumez le four à 220 °
et vous recherchez alors une sorte de croûte sur les bords,
pour le contraste craquant dehors et moelleux dedans.
La deuxième partie de la cuisson ne dure pas plus de 5 minutes.

Surveillez attentivement, restez devant le four pendant les 15 minutes de la cuisson !

Éteignez le four, sortez les moules, laissez refroidir à température ambiante !

Dégustez avec un thé ou un chocolat !

 

Bande de chanceux ! Elle n’est pas belle, la vie à LA PETITE FABRIQUE DU BONHEUR ?

Citation :

« Elle envoya chercher un de ces gâteaux courts et dodus appelés Petites Madeleines qui semblent avoir été moulés dans la valve rainurée d’une coquille de Saint-Jacques. » Marcel Proust, Du côté de chez Swann.

Allez, c’est votre tour, essayez la recette d’Amanda,
et donnez m’en des nouvelles et des photos!

 

 

 

#feelgood,
#roman,
#alicequinn,
#laPetiteFabriqueDuBonheur,
#bonheur,
#madeleine,
#madeleineDeProust,
#Proust,
#goûtersLitteraires,
#recetteGourmande,
#SaveursDesMots,
#love,
#café,
#thé,
#chocolat,
#secretsDePatisserie,
#ChocThermique,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *