La lettre froissée, dédicaces POLARS au Cultura de Mandelieu samedi 10 février entre 11h et 18h.

Venez me rencontrer et vous faire signer votre exemplaire! 


Nous serons 4 auteurs de polars
Brigitte Aubert (présente de 14h à 19h)
Pierre Brocchi
Jean-François Coubau
et
Alice Quinn

au

Cultura de Mandelieu
ZI de la Canardière
av du Mal Lyautey
06210 MANDELIEU-LA-NAPOULE

 
Samedi 10 février de 11 heures à 19 heures.
J’aurai plaisir à parler avec vous de polars historiques, 
de Cannes à la Belle-Époque, 
de Maupassant, 
bref de mon roman :

LA LETTRE FROISSÉE À très vite!

Pensez à partager l’info auprès de vos amis ! Merci!
Annonce spéciale pour les gourmands: j’apporterai des chocolats!
à Samedi !
 
La Lettre froissée
Une enquête à Cannes à la Belle-Époque
Tome 1  –  420 pages / 19 €
Contre toutes les conventions de leur époque,
deux femmes exceptionnelles se lancent dans une enquête, 
avec un ami inattendu: Guy de Maupassant.
Cannes, printemps 1884
Plus rien ne semble devoir sourire à Miss Gabriella Fletcher. 
L’aristocrate britannique, déjà ruinée et déclassée, 
vient de perdre son emploi et traverse une peine d’amour.
Elle est depuis peu la gouvernante de la jeune et délicieuse  Lola,
une courtisane pleine de vie et de surprises.
Messager inattendu, un certain Guy de Maupassant,
débarque avec la nouvelle que le protecteur de Lola se désiste.
Gabriella comprend que son avenir est de nouveau compromis,
tandis que Lola découvre le corps sans vie de sa meilleure amie d’enfance,
Clara, femme de chambre à l’Hôtel Beau Rivage.
Avant de retomber dans la misère,
Miss Fletcher se promet d’aider sa patronne
à démasquer le meurtrier de Clara,
car les autorités semblent délaisser l’enquête,
indifférentes au sort des gens de peu.
Guy, Lola et Gabriella n’auront de cesse que de combattre cette injustice. 
Leur détermination suffira-t-elle dans un monde
où la fortune, les hommes et les apparences règnent en maîtres?
Alice Quinn change de registre et nous entraîne avec délice

au cœur d’une intrigue policière historique
dans le Cannes de la Belle-Époque,

pour en extraire l’atmosphère d’une société pleine de contrastes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *