Laurent Bettoni nous parle de son roman « Les remords de l’assassin »


Voilà venu mon rendez-vous du mois avec un auteur…
Aujourd’hui, Laurent Bettoni.
Tout d’abord, je signale aux auteurs intéressés,
que Laurent est un coach accompagnateur d’auteurs.
En plus des accompagnements de projets en individuel,
il propose en ce moment des suivis de votre projet en collectif par skype.
Je vous encourage, si vous avez des questions sur vos constructions de récits,
à aller vous renseigner auprès de lui ici:
http://laurentbettoni.wixsite.com/accomp-litteraire/votre-projet-

Je vous rappelle que dans cet entretien, nous ne parlerons pas de marketing.
Par contre, la littérature y est à l’honneur,
nous évoquons le dernier roman de Bettoni, sa façon de travailler, d’aborder la construction de ses romans,
sa relation avec Amazon et avec les éditeurs traditionnels,
bref, nous n’avons pas vu le temps passer…

Donc, en mai, fais ce qu’il te plaît:
et fonce sur le dernier livre passionnant de Laurent Bettoni:
Les remords de l’assassin.
C’est un très beau roman qu’on peut qualifier de choral, orchestral.
Après une première scène difficile, violente, qui nous plonge au cœur du sujet,
dans un esprit « malade », des voix différentes se font entendre, plusieurs couples, à des époques différentes.
Et il faudra prendre patience, dérouler le fil du roman ce que j’ai fait avec gourmandise,
car la finesse d’analyse des personnages est captivante,
pour comprendre comment tout ceci s’était mis en place.

Plongez avec cette vidéo dans l’univers de Laurent Bettoni.

Le cinquième auteur de la série des entretiens d’auteurs est donc Laurent Bettoni.

vidéo du blog:

https://youtu.be/fIyZIYkWZqc

 

Laurent Bettoni, c’est celui qui a poussé la porte de KDP parmi les premiers.
Et l’un des premiers grands succès numériques en France.
Il est aussi celui qui a accompagné l’écriture d’Agnès Martin-Lugand, et vous voyez où ça l’a menée…
Il écrit principalement des thrillers très noirs et assez trashs.
Mais avec Les remords de l’assassin, il s’est plutôt attaqué à l’aspect psychologique de l’assassin…

Extrait du roman que je lis dans la vidéo:
car ces entretiens, c’est aussi pour moi le moment où je me fais plaisir,
je lis un extrait du roman de mon invité.
J’adore lire à voix haute…

Extrait du roman Les remords de l’assassin.

  » D’abord, quel âge avait-elle ? L’âge d’être déjà propriétaire d’une demeure qui coûtait les yeux de la tête ou l’âge d’habiter encore chez ses parents ? Travaillait-elle ou était-elle étudiante ? Elle n’avait peut-être pas choisi. Si elle avait suivi ses parents, elle n’avait pas choisi. Dans ce cas, ce n’était pas sa faute.

— Je peux tirer une taffe ? demanda-t-elle.

— Quel âge avez-vous ?

— Oh, je suis une grande fille, ne vous inquiétez pas (elle pouffa légèrement). J’ai l’âge de conduire, de voter, de boire de l’alcool et de fumer.

Éphraïm l’entendit ajouter « et de regarder des films porno », bien qu’elle n’ajoutât rien.

— Voilà une belle petite allumeuse, persifla la voix du Protecteur dans la tête d’Éphraïm.

— Non… non… pas sûr… répondit ce dernier.

— Si, je vous jure, insista la jeune femme, croyant qu’Éphraïm s’était adressé à elle. Je suis majeure, vous savez.

— Oui, mais à peine. Vos parents vont s’inquiéter, vous devriez rentrer chez eux. Ils doivent vous attendre.

Elle rit franchement, cette fois-ci, ce qui la fit tituber. Elle se rattrapa au bras d’Éphraïm, et il eut l’impression qu’un courant électrique lui traversait le corps. « Pas sûr ? ironisa le Protecteur. Pas sûr ? Que te faut-il de plus ? Elle se comporte comme une femelle en chaleur. »

Éphraïm commençait à se sentir mal à l’aise, avec cette fille qui le touchait et qui lui parlait de films porno, là, en pleine rue déserte, au beau milieu de la nuit. Il se racla la gorge.

— Je peux vous raccompagner, si vous voulez. Hein, je peux vous ramener chez vos parents.

— Non, merci, ça va aller, je suis vraiment une grande fille, vous savez, je peux me débrouiller toute seule. J’aimerais juste fumer une dernière fois avant d’aller me coucher.

« Tirer sur ton joint et sur autre chose », entendit Éphraïm de manière erronée. Il regarda furtivement les lèvres de la jeune femme, et il la vit y passer sa langue avec lenteur et volupté, bien qu’elle n’en fît rien en réalité. Un début d’érection se manifesta dans son caleçon. »

Pour retrouver Laurent Bettoni:
Son site d’accompagnement littéraire : http://laurentbettoni.wixsite.com/accomp-litteraire/votre-projet-

L’adresse mail à laquelle le contacter : accompagnementlitteraire@gmail.com

Sa Page auteur FB : https://www.facebook.com/LaurentBettoniauteur/

Son compte Twitter : https://twitter.com/LaurentBettoni

Liens vers ses livres :

Les remords de l’assassin
Les corps terrestres
Mauvais garçon
Écran Total
Ma place au paradis
Le repentir
Le bois mort
comédie:
La série : les Costello, une série mordante
jeunesse:
La série : Arthus Bayard et les maîtres du temps
Léo et l’araignée
Léo et le monstre sans visage


Voici des extraits des commentaires ou chroniques que vous pourrez lire sur ce roman:

Quelques extraits d’articles :

1/ La rythmique est savamment orchestrée. Elle semble suivre les pulsations d’un métronome que l’auteur a réglé pour nous jouer sa partition, nous délivrant en un formidable crescendo émotionnel une mélodie envoûtante, lancinante […] Nous sommes à la fois dans un drame et dans un thriller psychologiques aux allures de tragédie grecque, opposant deux institutions, la police et la médecine, à travers une question polémique de société : la maladie mentale est-elle un crime ? (Cécilia Dutter, Le Salon littéraire.)

2/ Un thriller psychologique, en fait, à la structure narrative subtile, construite comme un scénario de cinéma […] Les diverses émotions fonctionneront et varieront en fonction du ressenti de ceux qui liront. Voilà donc un roman ambitieux […] (Guillaume Chérel, La Grande parade.)

3/ L’auteur a su me tenir en suspens et m’appâter jusqu’à la fin. […] Il n’est pas donné à tout le monde de savoir jouer avec les lecteurs et Laurent Bettoni a le talent de l’avoir fait, et avec brio en plus ! (purgi89, Babelio/Livre addict.)

4/ Comme à chaque fois que je lis un livre de Laurent Bettoni, j’ai été intriguée dès le départ. […] Nous sommes ici face à un roman somme toute troublant et perturbant. (Sara Rateni, NineHank.)»


Notre prochain invité, en juin, sera Eric Costa,
vainqueur du speed-dating Amazon au salon Livre Paris 2017.

Si vous avez envie d’en savoir plus sur un auteur,
pourquoi ne pas me proposer un nom dans les commentaires ?
Ce qui me permettra de découvrir des auteurs que je ne connais peut-être pas…

En ce mois de joli mai, je vous offre quelques iris varois…

allez, à la prochaine!

 

2 réflexions sur “Laurent Bettoni nous parle de son roman « Les remords de l’assassin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s