Suite des tribulations de Alice Quinn à London Book Fair #LBF15 / J3


Friends, my euphoric state continues.
Easy with the program devised by the US Amazon.com team,
which are very caring for their authors.

Everybody here is so young, beautiful and smiling
that I’m asking myself if there are true humanbeings?


But few pictures of people today.
This morning, visit the city.
track the signs of spring, amazed to be here.
L’état euphorique se poursuit.
Pas difficile avec le programme concocté par l’équipe de US Amazon.com,
aux petits soins pour leurs auteurs.
Tout le monde dans cette équipe est si jeune, si beau et si souriant
que je commence à me demander si ce sont vraiment des êtres humains.

Peu de photos de gens aujourd’hui.
Ce matin, balade dans la ville.

I track down the signs of spring, marveled to be here.
First urban London cabs, buses,
Je traque les signes du printemps, émerveillée d’être ici.
D’abord le Londres urbain, des cabs, des bus,

IMG_3409          IMG_3411

IMG_3419     IMG_3426

and spring that erupts:
et le printemps qui éclate:

IMG_3424         IMG_3422

Quick sandwich lunch with Alexandra Costa,
then the meeting with the crew of the Kindle Most Wanted.

Rapide déjeuner-sandwich avec Alexandra au Costa,

puis le rendez-vous avec l’équipe de tournage du Kindle Most Wanted.
IMG_3416
They manage to me to speak in English and present my book to American readers.
Fortunately, Alexandra was there
to help me understand some requests in the questions,
and better translate my thoughts into English.
Although I have doubts as to the result,
shooting time is both tense, funny and ultimately completed quickly.
Faithful to the cliché on the US, everything is always « great » for them.
I will detail this session maybe later
When I receive the edited film on Youtube.

Ils arrivent à me faire parler en anglais et présenter mon livre aux lecteurs américains.

Heureusement que Alexandra était là
pour m’aider à comprendre certaines demandes dans les questions,
et à mieux traduire ma pensée en anglais.
Même si j’ai des doutes quant au résultat,
le moment de tournage est à la fois tendu, marrant et finalement vite bouclé.
Fidèle au cliché sur les américains, tout est toujours « great » pour eux.
Je détaillerai cette séance peut-être plus tard,
quand je recevrai le film monté sur Youtube.

In the process, the # LBF15, Aurélie Safka little visit and meeting with Guillaume Racine,
CreateSpace promoter in Europe.

Dans la foulée, au #LBF15, petite visite d’Aurélie Safka et rencontre avec Guillaume Racine,
promoteur de CreateSpace en Europe.

IMG_3413
The evening is finishing very well with the others authors,
and Bryn.
Je termine la soirée en beauté au resto avec les auteurs et Bryn.

IMG_3429

Come on, I fall asleep,
Good night!

Allez, je tombe de sommeil,
Bonne nuit!

Thursday schedule:
breakfast and lunche with Gabriela, Bryn, Aurelie and Alex
to discuss the output of the Rosie 1. (Queen of the trailer park)
It’s really very soon now.
Launching on the Kindle-First, May 1
and sales all types of public in June,
with announcement of the release of the Rosie 2.
(possible title: Queen of the wideout)
We must choose fast but well done,
the final title of Rosie 2,
the pitch of the description,
and should finalize the cover.
And especially at 14:30, we have a panel with translators,
each evoking the translation difficulties
encountered particularly according their respective authors,
And Alexandra will read an English excerpt from my novel.
She has a crazy stage fright, and me too!

Au programme du jeudi:
des petits-dej et des lunchs avec Gabriela, Bryn, Aurelie et Alex,
pour discuter de la sortie du Rosie 1.
(Queen of the trailer park, traduction de Un palace en enfer)
C’est vraiment très bientôt maintenant.
Lancement en Kindle First le 1er mai
et en vente tout public en juin,
avec annonce de la sortie du Rosie 2.
(titre provisoire: Reine de la planque)
Il faut choisir vite mais bien le titre du Rosie 2,
le pitch de la description, et finaliser la cover.
Et surtout à 14:30, un panel avec les traducteurs,
chacun évoquant les difficultés de traduction rencontrées
plus particulièrement suivant leurs auteurs respectifs,
Et Alexandra va lire un extrait en anglais du roman.
Elle a un trac fou, et moi aussi!

8 réflexions sur “Suite des tribulations de Alice Quinn à London Book Fair #LBF15 / J3

  1. Hello Charlie,
    je m’amuse en ce moment avec ton livre. Drôle et tendre.
    Exercice difficile ce retour aux années ados.
    J’en serais incapable.
    Incapable aussi de me livrer à cette introspection sur ce ton d’autodérision et sur la mémoire.
    Bravo pour cette prouesse.
    à bientôt
    Alice

    J'aime

  2. Coucou Alice,
    Merci pour ton avis plein d’encouragements pour moi.
    Nous sommes donc tous les deux en train de lire le livre de l’autre.
    J’ai pris du retard la semaine dernière dans ma lecture mais la météo du week-end m’a permis de replonger dans les tourbillons de la vie de ton personnage de Rosie Maldonne, au regard acéré sur la vie et qui n’a pas l’habitude de mâcher ses mots 😉
    Je ne sais pas encore où toute cette histoire d’argent va l’emmener mais je sens que je ne suis pas au bout de mes surprises ! Ton écriture m’apprend le sens du rythme, et aussi le plaisir de jouer avec une langue parfois plus brute de décoffrage.
    J’ai encore énormément de vieilles habitudes à faire voler en éclats au moment de l’écriture.
    À très très bientôt 🙂

    J'aime

  3. C’est évident, il faut se détacher de ce qu’on a appris.
    Maintenant je ne suis pas vraiment un exemple et certaines personnes pensent que je ne sais pas écrire!
    Que j’écris comme je parle. Donc c’est un style à double tranchant…

    J'aime

  4. Alice, je rebondis sur ton dernier commentaire à Bregman : il ne suffit pas d’écrire « littéraire », lyrique, pour être un bon écrivain, et ce n’est pas parce qu’on écrit dans un langage brut qu’on ne sait pas écrire.
    Au contraire. Ce n’est pas si facile d’écrire « simplement ».
    Donc bravo 🙂
    Ta fan inconditionnelle

    J'aime

  5. Marjorie, je vois que tu t’es baladée dans mes articles
    chroniques quotidiennes quand parfois dans ma vie, il se passe autre chose que de la routine…
    Merci pour tes gentils messages qui me boostent pour la journée.
    Toute cette énergie circule. Tu en es aussi baignée…
    Bisou

    Aimé par 1 personne

  6. Eh oui, l’écriture classique dont nous nous sommes (malgré nous) imprégnés sur les bancs d’école ne fait pas forcément les bons livres d’aujourd’hui. Werber a une écriture on ne peut plus simple, et je m’évade pourtant avec ses livres. À l’inverse, je me suis aussi régalé de nombreux livres d’Amélie Nothomb, beaucoup plus pointilleuse au niveau du vocabulaire. J’ai été un grand fan de Kafka, Cioran, Lautréamont, Buzzati.. Et je reste un inconditionnel du Petit Nicolas 😉
    Ton style à toi vaut son pesant de cacahuètes. Il n’y a pas de bonne littérature ou de mauvaise, il n’y a que des livres qui emportent les lecteurs… ou pas 😉
    Rosie Maldonne est un personnage qui donne le punch. Beaucoup d’humour, des dialogues jouissifs, beaucoup d’action. Tous les ingrédients indispensables pour qu’un lecteur ne s’ennuie pas à la lecture. Par conséquent, je ne suis pas du tout étonné par ton succès !
    Que l’aventure continue 😉

    J'aime

  7. Hello Charlie,
    Oui, tu as raison. Je suis comme toi une lectrice éclectique.
    Je ne compare pas ce que j’aime. Il s’agit de registres différents.
    Pour ma part, je ne me compare pas aux autres non plus.
    C’est la raison pour laquelle il y a longtemps je ne m’autorisais pas à écrire.
    (je veux dire me comparer aux autres)
    Trop de merveilleux écrivains que j’admirais et dont je savais que je ne pourrais jamais les égaler.
    ET puis un jour j’ai sauté le pas en comprenant qu’il y en avait aussi de pires que moi.
    Bref il y a de la place pour de nombreux styles, de nombreux genres, de nombreux registres et des goûts très divers.
    Mon seul objectif est en effet: « plutôt mourir que d’ennuyer le lecteur! ».
    Peut-être parce que j’ai fait mes classes dans la littérature jeunesse,
    même si je n’aime pas, là non plus, séparer les tranches d’âge.
    En littérature jeunesse, les lecteurs ne pardonnent pas l’ennui.
    Ils sont exigeants en matière d’action, de suspense, et ils apprécient l’humour.
    Oui, l’aventure de l’écriture est belle en cela qu’elle commence dès qu’on est en face de son clavier…
    à bientôt Charlie 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s