Box

Une réflexion au sujet de « Box »

  1. Bonjour, pouvez-vous me donner la marche à suivre concrète pour publier en ligne sur Amazon et combien cela vous a coûté ? Je vous remercie pour votre réponse. Cordialement.
    Guylaine Grison
    ggrison@yahoo.fr

  2. Bonjour,
    publier son livre sur amazon Kindle en numérique (KDP) ne coute rien.
    Cependant il est indispensable d’essayer d’avoir une couverture le plus pro possible, et une excellente description.
    De plus, la qualité du contenu du livre doit être irréprochable du point de vue de la typographie classique editeur.
    Bonne chance
    Alice

  3. Bonjour et Merci beaucoup pour votre réponse très claire et très encourageante. Entre temps j’ai regardé le site et je pense qu’une fois qu’on en a compris le fonctionnement c’est simple. Merci pour votre conseil de couverture et aussi dans votre interview sur la possibilité de prendre un pseudonyme pour se dégager de : « j’ai peur de réaliser mon rêve » (sourires). Je vous ferai un petit coucou en temps voulu. Merci.
    Cordialement
    Guylaine

  4. Ping : La semaine web du 15 Mars 2015 | Destination Passions

  5. Super Alice, tout ceci fleure bon la passion de l’écrit dans tous ses aspects ! Alexandra a l’air vraiment chouette, et d’aimer à la fois son métier et ta Rosie pour se déplacer ainsi pour voir ton cerisier en fleurs ! lol
    Je suis impatiente de découvrir ton tome 2, et longue vie américaine à Rosie l’inégalable !
    J’imagine aisément combien toutes ces expressions typiquement françaises doivent être difficiles à traduire. C’est tout l’art d’un traducteur : savoir retranscrire l’âme d’une expression 🙂

  6. Bonjour Françoise from Bali <3
    Oui, le prochain opus sera avec Rosie Maldonne.
    En prise avec un cadavre encombrant et compromettant.
    Titre provisoire:
    Reine de la Planque
    Tout un programme…
    merci pour le com
    à bientôt
    Alice

  7. Bonjour Alice

    A la lecture de ton reportage, je suis vraiment hyper heureux pour toi

    Bravo!

    Profites, ton aventure est vraiment super

    A tes bientot

    Je t’embrasse

    Alain

    >

  8. Belle balade que tu nous fait partager. Cela fait si longtemps que je ne suis pas allé à Londres, tu m’en redonnes l’envie.

  9. Bonjour Alice

    J’ai vu que tu avais promu EB a travers une plateforme de vente de ebooks.

    On verra ce que ca donne…

    Un grand merci en tout cas!

    On se voit toujours dimanche prochain 3 mai ?

    Pour moi c’est prévu

    Allez plein de bises à toi et a très bîentot

    Alain

    >

  10. Travailles bien ou plutôt amuses toi bien , nous pensons à toi, gros bisous, Ada , Viviane.

    Envoyé de mon iPad

    >

  11. Bonjour Alice,
    Grand plaisir de vous lire, bonheur de se laisser emporter au rythme des trouvailles hilarantes! je suis en train de relire « Un palace en enfer » avec délice ! et après avoir lu Banco …sans respirer…. Fan de San Antonio, j’ai adoré également Erin Brockovich…donc je ne pouvais que me sentir comme un poisson dans l’eau avec vos livres. J’attends les autres…bon, je ne veux pas vous stresser !
    Très amicalement, Sophie-Anne Hossaert

  12. Bonsoir Sophie-Anne,
    C’est un vrai bonheur de se retrouver sur la même longueur d’onde avec un lecteur, pour un auteur.
    C’est ma chance avec ce livre, comme il transporte de la joie de vivre,
    les retours que j’en ai véhiculent aussi de la joie.
    (j’exclue tous ceux que Rosie agace)
    Le Rosie 2 est fini, il est même en cours de traduction avec un contrat déjà signé avec les américains.
    Du côté français, il sortira en octobre/novembre en Kindle.
    Pour la sortie librairie France, je ne sais rien encore… Wait and see.
    J’écris en ce moment le tome 3 dès que je trouve un peu de temps.
    ça me fait du bien de me marrer un peu avec Rosie.
    Il faut absolument de je relise quelques San Antonio, ceux des débuts.
    Pas trop le temps, mais je me les garde pour les vacances.
    Vous habitez où?
    à bientôt
    Alice

  13. Hello Wendall,
    Oui, c’est la bonne saison en ce moment.
    J’ai fini ton livre que j’ai beaucoup aimé.
    J’attends un autre dans la même veine…
    Passionnant cette plongée dans la psychologie de ce jeune homme.
    à bientôt j’espère
    Bisou à vous 2
    Alice

  14. Hello Charlie,
    je m’amuse en ce moment avec ton livre. Drôle et tendre.
    Exercice difficile ce retour aux années ados.
    J’en serais incapable.
    Incapable aussi de me livrer à cette introspection sur ce ton d’autodérision et sur la mémoire.
    Bravo pour cette prouesse.
    à bientôt
    Alice

  15. Oui, c’est pas mal pour réviser.
    Les anglais doivent s’arracher les cheveux en lisant,
    mais bon, je m’amuse!
    Et toi, raconte un peu où tu en es?
    Bisou
    Alice

  16. Yes indeed !
    Rosie sur les rives de la Thamise,
    faisant la bise à Dickens.
    Je suis sûre que Wilkie Collins l’aurait bien aimée…
    Merci pour cette visite, Manou!
    à +
    Alice

  17. Hello Alice,

    My name is Ognian Georgiev, a Bulgarian journalist, blogger and author.

    I would like to invite you for interview regarding your book Queen of the Trailer Park. I will publish it in my Web page Land of Books (http://landofbooks.org/), where I’ve hosted some well known authors as guests like Debra Webb, Rachel Abbott, Tess Gerritsen, Mia Sheridan, Robert Dugoni, Andy Weir, Michael Golembesky, Petra Durst-Benning, Dina Silver, Hazel Gaynor, Allan Russell, Liane Moriarty, Helen Rappaport, Jeffrey Archer and Marc Cameron for example.

    I am also doing a monthly Amazon bestselling ranks (http://landofbooks.org/top-10/).

    I suppose you are quite busy so I may send my questions via e-mail (10-15 questions).

    Thanks a lot in advance for your time.

    Ognian Georgiev
    Sports editor at « Bulgaria Today »
    Author of « The white prisoner: Galabin Boevski’s secret story »
    Phone: +3592 942 27 32
    e-mail: ogii3(at)abv.bg
    Blog: http://landofbooks.org/

  18. Coucou Alice,
    Merci pour ton avis plein d’encouragements pour moi.
    Nous sommes donc tous les deux en train de lire le livre de l’autre.
    J’ai pris du retard la semaine dernière dans ma lecture mais la météo du week-end m’a permis de replonger dans les tourbillons de la vie de ton personnage de Rosie Maldonne, au regard acéré sur la vie et qui n’a pas l’habitude de mâcher ses mots 😉
    Je ne sais pas encore où toute cette histoire d’argent va l’emmener mais je sens que je ne suis pas au bout de mes surprises ! Ton écriture m’apprend le sens du rythme, et aussi le plaisir de jouer avec une langue parfois plus brute de décoffrage.
    J’ai encore énormément de vieilles habitudes à faire voler en éclats au moment de l’écriture.
    À très très bientôt 🙂

  19. C’est évident, il faut se détacher de ce qu’on a appris.
    Maintenant je ne suis pas vraiment un exemple et certaines personnes pensent que je ne sais pas écrire!
    Que j’écris comme je parle. Donc c’est un style à double tranchant…

  20. Merci Alice. Christelle et Jacques ont également aimés, c’est super génial, un peu la reconnaissance de ses pairs. Je te souhaite une belle réussite. Bisous de nous 2.

  21. Bravo à Alice Queen, cela fait plaisir de voir des réussites pareilles, come on Rosie.
    A bientôt Pierre.

  22. Hello !!! J’espère que tu vas bien, et félicitations pour le commencement du 3 !Tu me fais vraiment halluciner. Moi aussi je vais aller me tremper dans les eaux miraculeuses de « je ne sais où » !Juste un petit conseil de graphiste pour tes articles.Les majuscules sont hyper dures à lire dans un long texte.Du coup, j’avoue que j’ai laissé tomber l’article après deux lignes. 🙁 conseil d’amie !

    Aurélie KHALIDI—————————-12 rue des Augustins69001 Lyon06 88 50 74 63

    Date: Tue, 5 May 2015 13:31:11 +0000 To: safka6@hotmail.com

  23. C’est géant, bravo à Rosie et son assaut des USA 😉 Et surtout bravo à toi, c’est la simplicité et l’authenticité qui payent. Je suis ravi.

    Johan Éditions MeM – Les Mots ensemencent le Monde Tous nos livres sont sur ce lien. >

  24. Bonjour Manou,
    tant mieux si ça permet de découvrir le site des Vandroux.
    Je le consultais beaucoup quand j’ai commencé à publier en numérique.
    Leurs articles sont toujours très documentés,
    et encourageants.
    bise

  25. Alice, je rebondis sur ton dernier commentaire à Bregman : il ne suffit pas d’écrire « littéraire », lyrique, pour être un bon écrivain, et ce n’est pas parce qu’on écrit dans un langage brut qu’on ne sait pas écrire.
    Au contraire. Ce n’est pas si facile d’écrire « simplement ».
    Donc bravo 🙂
    Ta fan inconditionnelle

  26. Marjorie, je vois que tu t’es baladée dans mes articles
    chroniques quotidiennes quand parfois dans ma vie, il se passe autre chose que de la routine…
    Merci pour tes gentils messages qui me boostent pour la journée.
    Toute cette énergie circule. Tu en es aussi baignée…
    Bisou

  27. Le truc c’est de partager un peu le trop plein avec ceux dont le rêve se rapproche du mien,
    et aussi, comme je n’avais pas le temps d’appeler trop longuement ma famille, mes enfants, mes chéris, ma mère,
    un bon moyen pour qu’ils sachent tout ce que je faisais là-bas!

  28. Super Alice, tu as survécu MDR !
    Non je te comprends… des étrangers dans notre antre secret d’écrivain ? My God !
    Je ne connais pas le mag Dazibao (apparemment tiré d’un nom chinois).
    Ils distribuent en numérique ?
    Tu nous diras quand ils sortent le numéro avec ton interview ?

  29. Eh oui, l’écriture classique dont nous nous sommes (malgré nous) imprégnés sur les bancs d’école ne fait pas forcément les bons livres d’aujourd’hui. Werber a une écriture on ne peut plus simple, et je m’évade pourtant avec ses livres. À l’inverse, je me suis aussi régalé de nombreux livres d’Amélie Nothomb, beaucoup plus pointilleuse au niveau du vocabulaire. J’ai été un grand fan de Kafka, Cioran, Lautréamont, Buzzati.. Et je reste un inconditionnel du Petit Nicolas 😉
    Ton style à toi vaut son pesant de cacahuètes. Il n’y a pas de bonne littérature ou de mauvaise, il n’y a que des livres qui emportent les lecteurs… ou pas 😉
    Rosie Maldonne est un personnage qui donne le punch. Beaucoup d’humour, des dialogues jouissifs, beaucoup d’action. Tous les ingrédients indispensables pour qu’un lecteur ne s’ennuie pas à la lecture. Par conséquent, je ne suis pas du tout étonné par ton succès !
    Que l’aventure continue 😉

  30. Hello Charlie,
    Oui, tu as raison. Je suis comme toi une lectrice éclectique.
    Je ne compare pas ce que j’aime. Il s’agit de registres différents.
    Pour ma part, je ne me compare pas aux autres non plus.
    C’est la raison pour laquelle il y a longtemps je ne m’autorisais pas à écrire.
    (je veux dire me comparer aux autres)
    Trop de merveilleux écrivains que j’admirais et dont je savais que je ne pourrais jamais les égaler.
    ET puis un jour j’ai sauté le pas en comprenant qu’il y en avait aussi de pires que moi.
    Bref il y a de la place pour de nombreux styles, de nombreux genres, de nombreux registres et des goûts très divers.
    Mon seul objectif est en effet: « plutôt mourir que d’ennuyer le lecteur! ».
    Peut-être parce que j’ai fait mes classes dans la littérature jeunesse,
    même si je n’aime pas, là non plus, séparer les tranches d’âge.
    En littérature jeunesse, les lecteurs ne pardonnent pas l’ennui.
    Ils sont exigeants en matière d’action, de suspense, et ils apprécient l’humour.
    Oui, l’aventure de l’écriture est belle en cela qu’elle commence dès qu’on est en face de son clavier…
    à bientôt Charlie 😉

  31. Merci de m’avoir fait connaître cet auteur et sa série de vidéos, j’adore, vraiment !
    J’ai regardé sa première, où il reçoit sa facture d’EDF à 50 € et en parallèle, ses royalties d’une année, qui équivalent à… 49 € lol !!
    Ah l’humour, c’est le top pour faire passer des messages ^_^

  32. Alice, pourquoi ce Salon qui semble perdu au milieu de la France ? (sans vouloir offenser quiconque ;))
    Je ne savais pas non plus que cette gare de Bercy existait, pour moi Bercy c’est… les concerts lol.
    Un régime, toi ? Pfff tu n’en as pas besoin 🙂

  33. Hello Gilbert,
    Oui, je viendrai au Salon de Nice le samedi et le dimanche.
    J’espère qu’on se verra?
    On pourra peut-être parler d’un petit entretien à paraître sur la Strada?
    ça serait chouette.
    De toute façon, on peut toujours boire un pot ensemble
    et tu me donneras de tes nouvelles.
    Bisou

  34. Oui, j’adore il est génial!
    Je n’ai pas eu le temps d’aller le lui dire sur son site.
    Si tu y vas, pourras-tu lui dire que j’ai relayé via Chris Simon son film super,
    et qu’il est en lien dans mon blog?
    J’espère que ça lui fera plaisir!
    Chapeau à l’artiste!

  35. Salut, Alice,
    Tu vas dans ma ville de naissance! Trop drôle! Il y a le Sancerre (clos La Perrière si tu as l’occasion) mais aussi le Pouilly s/Loire qui est un délice mais qui laisse un peu vaseux le lendemain. Ah, toi qui es (peut-être gourmande) achète des croquets (une des spécialités de ce patelin!). Par contre, ne t’attends à aucune merveille… Cosne est la ville la plus déprimante que je connaisse.
    Bises et voyage bien puisque les voyages forment la jeunesse,
    Amitiés,
    Armand

  36. Salut Armand,
    donc je vais penser à toi tout le WE!
    Déjà je suis arrivée crevée!
    Et le salon se déroulant sous un chapiteau,
    je ne vais pas voir grand chose de la ville!
    J’ai juste vu un morceau de Loire, très joli,
    et bcp de vignobles,
    et j’ai gouté un pouilly fumé blanc, j’adore!
    Allez, bonne nuit Armand!

  37. Bonjour Alice,
    J’habite précisément entre les gares de Lyon et de Bercy, et j’aurais adoré prendre un verre avec vous. Enfin, ça dépend de l’heure.
    Grâce à votre article, j’ai aimé voyager avec vous au salon de Cosnes et rencontrer ces belles personnes.
    Au plaisir,
    CC

  38. Really fine ! I’m working a lot to build a new project. I will be able to present it soon. kisses, Géraldine

  39. One day (I hope before I’ll be too old to remember why it is so important), II will be able to speak and understand english as if I was not a french guy !
    Perhaps your blog, Alice, will have encourage me. So, thanks a lot for it 🙂
    Rosie teachs me how to make the words dance with life, you teach me english… Perfect ! I’m feeling as if I was young : life is finished when there’s nothing to learn !
    Nice picture with Agnes. Happy people in a trailer park ?
    I kiss you. Have a good day !

  40. Hello Charlie,
    it’s really nice your message.
    thank you to seize up the ball.
    This is exactly how I take it. The opportunity for me to learn some English.
    First you must know that I am bad in English. My bases are dating back from the high school,
    and the suites (?) due to films and series in original version.
    bonjour Charlie,
    c’est vraiment sympa ton message.
    merci de saisir la balle au bond.
    C’est exactement comme ça que je prends la chose.
    L’occasion pour moi d’apprendre un peu d’anglais.
    D’abord il faut savoir que je suis mauvaise en anglais.
    J’ai des bases qui datent du lycée, et des suites dûes au films et séries en VO.

    In short, no room for complacency!
    I am helping me a lot with google-translate,
    but it is also a trap sometimes,
    and I am unable to detect when there are funny idioms in my sentences.
    However, the basics are sufficient to restore topics to their places and the male-female, for example.
    I take this opportunity to explain to French friends of Rosie
    why I do articles in English from time to time.
    Bref, pas de quoi pavoiser!
    Je m’aide beaucoup avec google-translate, mais c’est aussi un piège parfois,
    et je suis incapable de déceler quand il y a des drôles d’idiomes dans mes phrases.
    Les bases sont suffisantes toutefois pour rétablir les sujets à leurs places et les féminin-masculin, par exemple.
    J’en profite pour expliquer aux amis français de Rosie pourquoi je fais des articles en anglais de temps en temps.

    Because now I have English readers, and as I am pretty well educated, not like Rosie,
    I thought that the least politenesses, since my blog address on my page author amazon US market in English,
    woud be that when these readers would want to know more on my blog,
    they would be not quite lost with a blog 100% french.
    Comme maintenant j’ai des lecteurs anglais,
    et que je suis quelqu’un de bien élevé pas comme Rosie,
    je me suis dit que la moindre des politesses,
    étant donné que mon adresse de blog figure sur ma page auteur de amazon marché US en anglais,
    serait que quand ces lecteurs ont envie d’en savoir plus sur mon blog,
    ils ne soient pas tout à fait perdu avec un blog 100% français.

    This is what often happens to me When I visit the blog of the Anglo-Saxon authors that I love
    but where everything is in English only.
    it will be complicated when I will have to do this in Spanish!
    My bases are equivalent to 0 pointed!
    Now you know everything!
    Bye bye Charlie!
    Continue to learn!
    We will learn together the Chinese language, when we will be 90 old!
    C’est ce qui m’arrive souvent lorsque je me rends sur le blog des auteurs anglosaxons
    que j’adore mais où tout est uniquement en anglais.
    ça va se compliquer quand il me faudra faire ça en espagnol.
    Mes bases sont équivalentes à 0 pointé!
    Voilà, vous savez tout!
    Bye bye Charlie!
    Continue à apprendre!
    On abordera le chinois à 90 ans!

  41. Wow ! Your english is very good Alice. I didn’t know you were learning it !
    Thanks for your generous comment. I come back to my work, in french original version this time 😉
    See you soon, before our future chinese lessons !

  42. Alice bonjour, J’ai un peu réfléchi pour ton titre bien que je ne connaisse pas le contenu de la suite. Je te propose donc un tas de trucs qui, peuvent t’interesser. Si ce n’est pas le cas, peu importe. Je me suis une peu amusée. Bises

    Une suite à son Palace, Rosie en rêvait, Alice l’a fait.
    Le rêve de Rosie, une suite à son palace
    Rebelote pour le palace de Rosie
    Rosie rechute en enfer
    Rosie récidive
    Un jour, j’aurai un autre palace
    Le second palace de Rosie
    Rosie fan tutte
    Pas de palace sans Rosie
    Un Palace au paradis
    Seconde chance pour Rosie
    Second Life for Rosie

  43. Je me suis amusée à chercher quelques titres. Bises
    Une suite à son Palace, Rosie en rêvait, Alice l’a fait.
    Le rêve de Rosie, une suite à son palace
    Rebelote pour le palace de Rosie
    Rosie rechute en enfer
    Rosie récidive
    Un jour, j’aurai un autre palace
    Le second palace de Rosie
    Rosie fan tutte
    Pas de palace sans Rosie
    Un Palace au paradis
    Seconde chance pour Rosie
    Second Life for Rosie

  44. Merci Manou,
    oui il faut s’amuser un peu, c’est le but…
    Merci pour tes idées.
    Tu as raison, j’aurais dû mettre un petit pitch.
    Le voilà:
    « A l’approche de Noël, Rosie Maldonne se demande comment faire pour offrir à ses enfants les cadeaux de leurs rêves.
Elle trouve un boulot à mi temps comme dame de compagnie d’un vieux monsieur ultra riche, marchand d’art mêlé à un trafic ancien. Elle tombe amoureuse d’un des fils de son patron. Homme d’affaire Suisse.
    Le deuxième jour de boulot (attention, spoiler), elle le trouve mort.
La police la soupçonne du meurtre. Elle est obligée de se planquer avec toute sa smala dans la vieille maison (genre château de la belle au bois dormant) de Gaston qui est parti au pôle Nord.
En même temps, elle essaie de récupérer un diamant perdu lors de son ancienne aventure afin de le négocier sans danger.
Un homme qui ressemble à un agent du FBI genre Schwarzenegger la poursuit et semble vouloir la tuer. Elle emmène avec elle dans sa planque une femme de ménage philippine clandestine, entre autres… »

  45. Je garde Reine de la fugue sous le coude, étant donné le sujet du Rosie 2:
    « A l’approche de Noël, Rosie Maldonne se demande comment faire pour offrir à ses enfants les cadeaux de leurs rêves.
Elle trouve un boulot à mi temps comme dame de compagnie d’un vieux monsieur ultra riche, marchand d’art mêlé à un trafic ancien. Elle tombe amoureuse d’un des fils de son patron. Homme d’affaire Suisse.
    Le deuxième jour de boulot (attention, spoiler), elle le trouve mort.
La police la soupçonne du meurtre. Elle est obligée de se planquer avec toute sa smala dans la vieille maison (genre château de la belle au bois dormant) de Gaston qui est parti au pôle Nord.
En même temps, elle essaie de récupérer un diamant perdu lors de son ancienne aventure afin de le négocier sans danger.
Un homme qui ressemble à un agent du FBI genre Schwarzenegger la poursuit et semble vouloir la tuer. Elle emmène avec elle dans sa planque une femme de ménage philippine clandestine, entre autres… »
    Merci Valérie…

  46. Je ne sais pas pourquoi, les commentaires se mettent en double…
    Les titres de Manou Fuentes, indépendamment du sujet du tome 2, sont super !!!! Je ne saurais trouver mieux 😉
    Celui de Valérie est rigolo aussi (Fugue en Rose Majeure), que d’idées !!
    Alice, le résumé de ton tome 2 me donne l’eau à la bouche !!!!

  47. Reine de la fugue, joli est insolent à la fois, et me plait plus que Cours Rosie cours, peut être déjà vu
    C’est bien d’associer les autres à la recherche du titre
    Un jour je l’avais fait pour un festival, avec un stagiaire géniale
    Vive les blogs
    J’aime tant avoir des nouvelles de Rosie et toi : la vie bien vivante
    Pas d’autocensure comme beaucoup d’auteurs
    Bravo Rosie et Alice, femmes libres
    Et tu profites bien du bonheur que tout cela t’apporte, c’est magnifique
    Bien joyeusement
    Caroline C

  48. Caroline, c’est toi qui es géniale! Ton enthousiasme me galvanise!
    Je note ta préférence.
    Moi aussi j’aime bien reine de la fugue, mais c’est peut-être un peu trop précieux?
    Je vise la simplicité extreme dans le titre si possible,
    et je voudrais que la comédie y soit directement apparente aussi.
    Reine de la fugue peut faire sourire, mais ça peut aussi évoquer tout autre chose, non?
    Ceci dit, avec l’illustration, ça aide à orienter…
    bisou

  49. Je fais ça tout de suite!
    Avec plaisir, Sabine, je t’enverrai le roman dans je ne sais quel format.
    (avant la sortie de ne sais pas comment faire pour que tu puisses le lire sur ta liseuse.)
    Voilà, le lien est changé.
    Bisou

  50. Merci Géraldine,
    je ne me plains pas, c’est déjà un carton aux US!
    ça fait juste bizarre, mais ça continue à marcher…
    Et le prochain, alors! N’en parlons pas!!! 😄

  51. Hello,
    vas dans ton interface WP,
    – utilisateurs
    – inviter
    – rentre mon adresse email
    je vais recevoir ton invitation, cliquer sur j’accepte,
    et ainsi je recevrai tes articles;..
    Tu t’amuses bien?
    Bise

  52. Oui,
    c’est tellement irréel ces classements. On ne sais pas pourquoi on monte ou on descend…
    C’est les montagnes russes.
    Mais je suis en permanence dans un rêve de toute façon…

  53. C’est fou quand même cette histoire ! J’imagine ton choc…. Je ne savais même pas qu’on pouvait faire ça. Elle doit être drôlement fan pour prendre le temps de pondre ce livre et de réfléchir à sa teneur, à une fin possible, une suite envisageable… Ah ces anglophones créatifs ^^
    Super pub en tout cas 🙂

  54. C’est incroyable cette histoire, du pur parasitage, où comment surfer sur les idées des autres… Je vois que tu le prends bien, moi je trouve ça plutôt inélégant non ? Et en plus sans même t’en parler… Drôle de monde dans lequel nous vivons… plein de bises à toi…

  55. Je ne crois pas que ce soit tellement une pub, ni qu’elle fasse de nombreuses ventes. Mais en effet, elle a pris le temps de pondre tout ça… C’est etonnant. Certes peut-être dans le but de surfer sur un succès et de gagner de l’argent.
    C’est le pire que je lui souhaite…
    🙂

  56. C’était parce que de nombreux lecteurs aux US soulignent que c’est une bonne lecture d’été, lègère, amusante et se lisant facilement.
    Idéale pour les vacances…
    Comme un rosé bien frais avec des glaçons, en fait…
    ça m’a donné l’idée de l’affichette.
    J’avais vu que certains écrivains font des affichettes dans leurs signatures…

  57. Pour rebondir sur la remarque d’Alain, je comprends tout à fait qu’on puisse en être choqué, mais personnellement, même si elle surfe sur ton succès – ce qui est fort probable – ma foi elle a pris le temps de travailler sur ce livre, et moi je le prendrais comme un honneur, une sorte de cadeau de fan dont elle peut profiter.
    Etant donné qu’elle fait référence à ton roman, à ta Rosie, ça ne t’enlève pas de pain. Bref, moi je serais ravie et je trouverais ça rigolo (je ne vois pas un Français faire ça ^^) même si je peux comprendre qu’on n’apprécie pas 😉

  58. Super idée, vraiment, et qui en effet, colle bien à l’esprit d’été 🙂
    Je pense que c’est du bon marketing d’auteur (d’ailleurs à ce sujet, tu peux lire si tu veux le dernier article de Fred sur écrire et s’enrichir, il parle de ça et des agents littéraires en France).
    Tu as fait cette affichette toi-même ? Sur Gimp ?
    Bonne idée de signature :-p

  59. Salut Marjorie,
    Oui, je l’ai faite sur un petit logiciel de cover que tu connais… Pas Gimp. Trop dur pour moi!
    Tu peux mettre le lien vers cet article de Fred?
    J’accepte tous les liens qui permettent d’aller vers des articles intéressants…
    Et de temps en temps puisque tu m’écris souvent à la suite d’un article,
    profite pour parler de ton dernier article sur ton blog et mets le lien! 😉
    à +

  60. Merci Alice d’avoir relayé cet article.
    Etrange ce besoin de tout qualifier, de mettre dans des cases.
    A ce rythme si l’on reprend l’exemple de Mozart, si Jésus Christ naissait aujourd’hui, je vous laisse imaginer où il finirait… pas sur la croix cette fois ! En tout cas Rosie je la trouve très humaine et sympathique, avec elle, j’ai passé de très bons moment.
    Un peu froid dans le dos de voir que ce qui caractérise au final les individus peut être qualifié de « maladie »… Faudrait-il que tous soient dans la norme et coulés dans un même moule ! La paix et l’ennui ad vitam ? Hum voilà qui ferait une bonne histoire…

  61. Merci Alice pour cette info, c’est vrai qu’aujourd’hui (surtout en France ?), on catalogue tout dans des cases. C’est déplorable. N’oublions pas que jusqu’à très récemment, l’homosexualité était considérée comme une maladie. Lamentable la connerie humaine…

  62. Bonjour Grin (?)
    Felicitations pour avoir terminé votre premier roman.
    Vous avez encore un parcours certainement avant de trouver votre public,
    qui va être de faire relire par un ou deux amis sûrs, apporter encore des corrections,
    faire votre couverture, votre description du contenu, et enfin publier.
    Une fois là, vous songerez, pour trouver votre public
    (qui n’est pas un public mais plutôt votre lectorat)
    à remplir avec discernement le champ des mots clés (très important pour trouver votre lectorat)
    et également à bien choisir votre rubrique.
    Ensuite, le processus est simple: trouver des amis
    qui acceptent d’acheter au début votre livre dans un laps de temps assez court,
    en esperant que ces achats vous fassent entrer dans le top 100 d’amazon kindle.
    C’est bien sûr ce qu’il faut viser.
    Ensuite, si votre livre trouve son lectorat, il y restera, sinon il en sortira.
    Nous n’avons aucune possibilité à ce moment-là d’influencer le cours.
    Seulement de l’aider…
    Bonne chance
    Alice

  63. Oui super St Trop…

    Surtout l’hiver je trouve mais bon moi je suis un vieil ours….

    Bref je vois que tu vas bien et c’est super…

    Es tu sortie de ta caverne ?

    Je trouve tes souvenirs camping super… J’ai les mêmes….

    Bon de mon côté j’avance, tu ne vas plus reconnaître F lorsque je te l’enverrai….

    Comme quoi écouter un conseil peut faire beaucoup évoluer…

    Plein de bises à toi et profites de ton we…

    A bientot

    Alain

    >

  64. Oui, je me régale à l’avance de cette virée à St Trop.
    Je suis sortie de ma campagne mais je continue le tunnel.
    J’essaie de finir mon premier jet et je prends du retard.
    Je suis heureuse de voir que tu es reparti sur de nouvelles pistes.
    Tu es un auteur prolixe et on ne va plus t’arrêter quand tu seras à la retraite!
    Bisou

  65. Je reconnais une nouvelle fois ton altruisme Alice ! Une bouffée d’air pur dans ce monde d’égoïsme. Un bel article sur Amanda qui rend hommage à une auteure au grand cœur.

  66. Bonjour Wendall,
    C’est gentil de m’écrire dans les commentaires…
    Je viens de réaliser que mon blog peut aussi servir à ça…
    Parler des autres.
    Aider les amis…
    C’est pas grand chose, mais c’est une petite pierre…
    Je vais le faire plus souvent…
    Bisou à vous 2
    A bientôt aux délibérations… 😉

  67. Bonjour Alice et bonjour Fred,
    Je viens d’écouter attentivement ton interview par Fred. Je suis particulièrement intéressée par ton parcours littéraire au sein de l’Amazonie. Tu es parvenue, dans le fouillis inextricable de cette jungle, à grimper sur les plus hautes branches et à y rester pendant des semaines et des mois. C’est un exploit extraordinaire et je ressens comme un regret dans ta voix de ne pas avoir été citée davantage dans les médias alors que ta Rosie restait sur les plus hautes cimes. J’aime bien ton interview, ta sincérité, ta simplicité ainsi que celle de Fred dans la façon d’appréhender’les questions. Bref. J’ai passé un bon moment avec vous, appris des trucs et refermé mon micro avec un peu de nostalgie. Ta Rosie est tellement pimpante et drôle ! Les lecteurs ne s’y sont pas trompés. A bientôt j’espère. Manou

  68. Bonne nouvelle, je m’en vais écouter ça de suite, et j’attends la prochaine étape avec impatience !

  69. Merci Manou, tes remarques me vont droit au coeur.
    Oui, mon experience est « nature » et elle arrive dans ma vie à un moment
    où j’avais décidé de ne plus rien attendre, juste avoir du plaisir…
    Et la vie m’a bien surprise.
    Je fais ces entretiens avec joie car Wendal Utroi m’a dit la première fois qu’il m’a rencontrée,
    que ça lui avait donné la pêche pour se lancer.
    Mon but étant de partager le plus possible, d’échanger, de donner.
    J’espère juste ne pas dire trop de c…
    Tes romans sont très beaux Manou, et je suis sûre que le succès sera au rendez-vous pour toi.
    Car tes romans doivent rencontrer le plus de lecteurs possible.
    Et je suis fière de t’avoir dans mes commentateurs.
    à nos plumes…
    Alice

  70. Hello Wendall,
    c’est vraiment super d’avoir régulièrement ton retour,
    un petit coucou,
    un signe, de toi.
    J’ai des supers écrivains qui laissent des commentaires, sur mes articles, non?
    Je suis très fière!

  71. Merci Alice pour ta gentillesse que je ressens quand je te lis et quand je t’ecoute. Mon premier livre a eu un peu de succès au moment où le tien restait en permanence dans le top 100. C.est pour cette raison que je l’ai lu, téléchargé et apprécié. Je ne suis pas étonnée que tu parles aux gens spontanément, même à la boulangerie, mais seulement quand il y a peu de monde. Tu es a l’écoute des autres, tu les interroge mais je te sens, en même temps discrète. J’aime bien nos échanges. Bises

  72. Bonjour Alice

    Whaoo! Quel plaisir de t’entendre parler de tes passions… C’est un moment rare qui me touche beaucoup. J’adore….Je vais laisser décanter ..car il y à vraiment des moments très forts.

    Des points qui me veinent d’emblée:

    “Le sens de raconter les histoires”..Là oui tu touche vraiment l’essentiel…” faire rire donner la pêche et donner de la joie aux gens…..” et cela c’est vraiment ta force.

    —>Cette lucidité…..Cette simplicité qui transparaît dans nombre de tes réponses et cette sincérité Que j’apprécie au plus haut point.

    —>Ecrire pour vivre….pour faire du bien au gens.

    —>Les éditeurs américain coupent 20 pour cent. SI Stephen King l’accepte….;-)
    J’adore cette réponse..

    —>Le rôle des correctrices….au besoin des amis bienveillant et exigent. .

    —>La rentrée prix de la rentrée littéraire des autos édités [0:39:17]
    “Le pavé dans la mare De l’édition
    Je trouve cela absolument génial.
    J’aime Quand cela bouge; D’abord ça me plaît
    La vie c’est une grande blague, Une grande rigolade, On finit tous au même endroit; Alors on n’est pas là pour s’ennuyer et on est pas là pour se prendre au sérieux.”
    Un grand moment pour moi ; Merci et merci à Fred pour cette intelligente initiative… Je me suis régalé.

    Bien amicalement.
    Xavier

  73. Alice, cette interview a été un vrai bonheur à faire.

    Et je suis très content de la retrouver ici, chez « toi ». Et de voir ces super-commentaires.

    Je crois les doigts très fort pour la sortie de ton nouveau roman !

    Fred

    PS : et on remet ça quand tu veux…

  74. Bonjour Alice
    Vous n’imaginez même pas la pêche que vous m’avez donnée. Votre gentillesse, votre sincérité, votre exemple et exemplarité m’ont totalement retournée. Je doutais de mon ambition d’aller sur le marché anglo-saxon mais vos paroles bienveillantes et votre expérience sont gravées maintenant. Merci mille fois. C’était juste génial et un vrai privilège de vous parler en live. MERCI 🙂

  75. Hmpf,

    moi aussi je veux un cadeau empoisonné… euh non, un été emprisonné, argh un été empoisonné.

    A noter : avoir une nouvelle serait un très bon cadeau pour une personne qui s’inscrirait sur ta mailing-list…

    Bisous, Cyril

    >

  76. Oui, je sais Cyril,
    tu vas me taper sur les doigts.
    Toutes ces jolies adresses que je vais rater…
    Bon tant pis je serai prête pour le Rosie 3 peut-être?
    En attendant, je demande quoi comme preuve de pré-achat?
    Je ne parle pas du tien, bien sûr,
    ni de personne d’ailleurs,
    je suis sûre que toutes les personnes qui vont me dire qu’ils ont fait la pré-commande l’auront faite.
    Mais bon, j’essaie de mettre des règles du jeu,
    ça fait toujours mieux, non?
    Bisou

  77. T’as demandé son autorisation pour tout recopier ? Sinon, je te conseille de ne mettre que quelques paragraphes, puis un lien vers son site « Pour lire la suite »…

    Cyril

    >

  78. Hello, Alice,
    Tout d’abord, merci pour ta nouvelle.
    Ensuite, ben je ne me rappelais pas de cette Colette ! Heureusement que je l’ai quittée, car avec elle, il y a intérêt à la fermer et à être un bon petit soldat ! Elle réussit à faire mieux qu’Agatha Christie dans 10 petits nègres. Je dirais même plus qu’elle inverse les cartes. 10 contre 1 devient une contre 10 ! Et la gagnante ne résulte pas du nombre. En d’autres termes, avec des personnes comme Colette, il est plus prudent de changer de trottoir, voire même de lit.
    Oh, la vilaine !
    J’ai bien ri et la touche finale est suffisamment surprenante pour mériter des « alléluias ».
    Il manque une seule phrase : « et elle vécut heureuse et eut beaucoup de petits morts avec ses nouveaux futurs voisins. »
    Merci encore pour cette bonne dose d’humour noir.
    Bise,
    Armand

  79. Hello Armand,
    Je suis bien contente que ma nouvelle offerte,
    Un été empoisonné
    t’ait plu.
    J’en profite pour renouveler l’offre:
    Un été empoisonné, nouvelle policière de Alice Quinn,
    assaisonné d’un humour légèrement noir,
    est offerte à toutes les personnes qui pré-commandent le roman:
    Rosie se fait la Belle
    actuellement en promo de lancement à 0,99 €
    2 offres irrésistibles… 😀
    Xoxo à tous… 🍹

  80. Ping : Pourquoi utiliser une pré-commande pour votre prochain lancement ? | Edition Ebooks

  81. Ma chère Alice, en voilà une idée qu’elle est bonne ! En plus la couv est vraiment top !!!! Tu as choisi ton titre, je le trouve très bien, maintenant que je le vois dans son élément. Sympa jeu de mots avec l’évocation que Rosie se fait belle 😉
    Je l’ai pré-commandé aussi (et à ce prix-là, que demande le peuple ??)
    C’est vrai qu’en précommande, on ne reçoit pas le mail d’Amazon qui prouve notre achat. Ne reste plus qu’à faire une capture d’écran de l’achat…

  82. Hello Marjorie,
    merci pour ton soutien,
    Tu vas donc recevoir très vite ma nouvelle cadeau:
    Un été empoisonné
    en .mobi, pour pouvoir le lire sur ta kindle.
    Si tu préfères en pdf, dis le moi,
    Bisou
    Alice

  83. Je viens de finir ta nouvelle, super !! On est tout de suite emporté ! Style top, fluide, humour noir garanti, et la chute surprenante, comme il se doit !

  84. Bonjour Alice, vraiment sympa votre blog – cette interview a été super sympa – raconter votre parcours une vrai chance – votre expérience m’a donnée un nouveau point de repère et quelques clés pour avancer. Je croise les doigts pour votre prochain roman. Le meilleur pour vous pas moins. Bruno

  85. Merci Bruno,
    que je ne connais pas,
    et tant mieux si l’entretien vous a apporté quelque chose.
    C’est le but.
    La vie m’a beaucoup donné,
    et rien ne me fait plus plaisir que de le partager avec ceux qui cherchent comme moi…
    C’est gentil aussi ce retour sur mon blog,
    c’est la première fois en fait que quelqu’un me parle du blog.
    J’avance vraiment à l’aveugle, je partage des articles coups de coeur,
    des infos sur mon actualité,
    des coups de pouce aux copains quand je peux, quand j’y pense, quand j’ai le temps,
    des photos, des souvenirs qui me touchent, bref c’est un peu (beaucoup) le bazar,
    pour rester polie…
    Donc, si vous me dites que vous l’avez trouvé sympa, je me dis que je peux continuer comme ça.
    C’est mon signe distinctif: le bricolage…
    C’est aussi comme ça que j’envisage mes promos de livres,
    puisque je n’ai rien d’une scientifique du marketing.
    Merci pour vos souhaits,
    je vous souhaite le meilleur à vous aussi.
    Si vous avez un livre sur amazon,
    vous pouvez sans problème utiliser mon blog pour mettre le lien vers votre page d’achat sur amazon…
    plein de bonnes choses et bon dimanche
    Alice

  86. Merci de votre réponse Alice. Je vais vous suivre régulièrement. On a tous quelque chose à dire à raconter autour de nos passions. Merci aussi de votre ouverture, je ne manquerais pas de revenir vers vous dès que j’aurais de l’actualité. Keep on touch! Bruno

  87. Ping : Et si …vous faisiez une précommande…. | photolecture pratique

  88. Bonjour Xavier,
    Mon blog est plutôt destiné à mes lecteurs,
    plutôt qu’à échanger des « trucs et recettes » entre auto-édités.
    Il y a pour cela tout ce qu’il faut sur Facebook ou autre…
    mais ta MapMind est sympa, très poétique, alors je la laisse en consulation ici,
    pour les curieux.
    à +
    Alice
    alors je la laisse quand même pour les curieux…

  89. Hello, Alice,
    Le prof de philo de ton fils voulait, sans aucun doute, expliquer que la croyance (la foi) n’a rien à voir avec la connaissance et donc que « CROIRE avoir compris ce n’est pas avoir compris ». Un nommé Hegel a écrit à ce propos un livre intéressant « Foi et Savoir » mais je pense que son prof de philo y a fait allusion????
    En d’autres termes la Croyance n’éclaire pas l’esprit, elle ne fait que le rendre esclave (voir les religions dont la plus folle actuellement!). Il est donc préférable de n’avoir rien compris, car ainsi on peut fonder une ou plusieurs hypothèses de recherches qui, à terme, permettront -peut-être- de comprendre (en fonction de l’investissement à chercher de la personne).
    Ouarch! Mes souvenirs de pas mal d’années de philo remontent. Hihi!
    Bon je n’insiste pas, j’aurais l’impression d’en faire trop.
    Bise
    Armand

  90. Merci Alice, voilà un très bon conseil. C’est vrai que nos Protagonistes ont vraiment la manie de prendre leurs aises, une fois qu’ils existent ! Ils nous donnent du fil à retordre, on les aime, on pense à eux tout le temps, ils nous agacent, ils sont impétueux ou retors (mmmh ça c’est plutôt pour les vilains pas beaux), mais ils sont là. Contente que Rosie t’ait montré la voie hi hi hi !

  91. Personnellement, en cours d’écriture, j’avais un problème, mon protagoniste principal était un peu comme moi, cool – je suis en train de lui dénicher des éléments de caractères qui le mette « un peu dedans » – et j’ai réalisé qu’on était d’une certaine manière au service de ses personnages et de son histoire. Je me suis fait un peu avoir et je corrige le tir. L’avantage, c’est que ça lui donne du caractère, de la posture et de la présence. J’étais en train de me confondre avec mon personnage, on s’auto-influençait chacun.

  92. Alice, ce que tu dis est confondant de justesse.
    Je l’ai vécu de la même manière à tel point que lorsque j’ai fait intervenir dans mon roman un nouveau personnage, une femme en l’occurrence, qui devint la compagne de mon héros, j’en suis quasiment tombé amoureux. Il était dès lors aisé de choisir les termes la concernant, la voir littéralement agir, et l’entendre penser. Comme je voulais avoir une vision la plus exacte de cette splendide créature (splendide à mes yeux), je suis allé la chercher sur internet, sur Google Images plus précisément. J’ai tiré son portait.
    Tu sais, je crois que mon héros m’en a remercié !

  93. Oh Gisèle,

    Je suis très triste de voir ta maison comme ça ! 🙁 J’espère que vous allez bien tous. Courage pour les semaines à venir. Toi tu es très courageuse et je sais très bien que tu vas t’en sortir. Je pense fort à vous tous. Bisous bisous.

    Alex

    Date: Tue, 6 Oct 2015 08:11:22 +0000 To: maldwyn_davies@hotmail.com

  94. Une pensée pour vous et pour le dur labeur qui vous attend.
    Il faudra que tu m’envoies tes photos, je t’enverrai les miennes. Je me mets à la rédaction de mon blog tout à l’heure.

  95. Bonjour Alice.

    Tu semble avoir passé un bon moment au milieu de tes pairs écrivains. Cela fait plaisir. D’autant que tu as pu avoir des contacts appréciables. Tu étais vraiment au bon endroit au bon moment.

    Ouf…. le feu et l’eau ce sont 2 éléments destructeurs lorsqu’il débordent ou s’étendent….En voyant tes photos je me demande aussi ce que je peux faire pour t’apporter un peu d’aide…Quels sont tes besoins les plus urgents? Les plus importants ? Fait une liste et Je regarde ce qui m’est possible de faire soit de manière directe soit en demandant de l’aide.
    (Demandez Demandez, Demandez…si vous avez quelque chose à gagner et rien à perdre en demandant, surtout n’hésitez pas. Demandez..)W Clément Stone.

    Je te souhaite une maison ..bientôt encore plus belle……Xavier

  96. Merci pour ces belles photos, bravo pour ta réussite !
    Je crois que Rosie Maldonne en a vu d’autres , du fait, je l’accompagne moralement, et lui souhaite bon courage !
    Jean Pierre

  97. C’est ta caravane Alice ? Ou tu es juste repassée pour rebrancher l’édéefe ?
    Merci d’avoir partagé ces lieux. J’ai replongé dans mes souvenirs de Grasse en le lisant. Il y avait de belles maisons, plutôt en périphérie, notamment une avec un superbe jardin (ou plutôt « des » superbes jardins) dessinés par Russel Page (et pas St Jacques du Couloubrier). C’est marrant car la maison de Gaston je la voyais plutôt à l’Eden Roc, en train de boire une flûte de champagne (après avoir raté la projection de « un prophète »).
    On veut plus de billets comme ça…

  98. Héhé Alice, c’est drôle mais dans mes romans, j’aime bien aussi faire côtoyer les riches et les pauvres sur la côte d’azur. Les exemples, je les trouve à Marseille, ville cosmopolite où tout le monde se côtoie. Mon métier de médecin aux urgences m’a permis de voir, de sentir, d’entendre… bises

  99. Hehe Alice, moi aussi j’aime bien faire côtoyer dans mes romans les riches et les pauvres de la côte d’Azur. Marseille est une ville cosmopolite. Tout le monde vit ensemble. C’est mon métier de Médecin aux urgences qui m’a permis de voir, entendre et sentir. Bises

  100. Merci pour ton article, Il est amusant et très intéressant de [sa]voir d’où nous viennent nos maisons, personnages, etc …
    En ce qui me concerne, ce sont autant mes souvenirs d’enfance ( lieux par lesquels je repasse régulièrement), tant du côté des parents maternels que paternels, qui m’ont inspiré autant que les routes que j’ai prises en balade à moto et qui m’ont laissé un souvenir impérissable. Quant aux personnages, ce sont des rencontres ou des personnes avec qui j’ai eu l’occasion de travailler (ce qui revient au même).
    Pour le prochain roman, ce sont aussi des lieux et personnes qui m’ont impressionné d’une manière ou d’une autre qui viendont étoffer l’histoire.
    Merci, Alice, pour ce partage.

  101. Merci Cyril, tu es indulgent avec moi.
    Un article de ce genre me remplit de bonheur mais j’y consacre du temps
    et comme tu le sais, Rosie 3 n’attend pas!!!
    Pour moi c’est plonger dans des souvenirs,
    rechercher des photos pour aider à comprendre ce que je veux dire,
    me questionner encore sur le sens que je veux donner à Rosie!

  102. Bel article Alice,
    Pour ma part, c’est vrai que l’ambiance géographique de la caserne, je l’ai puisé dans les souvenirs de ma conscription. Sinon, l’hôtel miteux, la cellule et le petit village sont du travail d’imagination.
    Dans ma dernière partie où l’on visite le 17ème arrondissement de Paris, de nouveau des souvenirs de mon passage éphémère dans la capitale.
    Comme quoi, on se nourrit de nos souvenirs même sans le chercher particulièrement.
    Pour le côté, psychologique, pauvre, riche, tordu, fou furieux ou fou tout court, j’ai de la matière avec mon boulot !
    Bises Wendall

  103. J’en redemande, ma chère Alice, même si j’imagine bien quel boulot ça a dû être pour toi de mettre tout ceci en forme !
    C’est mon article préféré, je crois, depuis que je te lis.
    On a tendance à oublier, c’est vrai, que partout il y a de la pauvreté, même (et surtout ?) dans les lieux à paillettes comme la Côte d’Azur, hélas.
    Quel portraits passionnants tu nous dépeins, là, que d’inspiration pour nous, auteurs 😉

  104. Bonjour Alice,
    merci pour ton article. Quand j’ai commencé à écrire – il y a un an – je fantasmais sur la créativité, l’écriture. En gros, on naît écrivain (like mozart) et on écrit.
    Ou on ne naît pas écrivain et on fait autre chose. Maintenant je vois cette pensée comme une vision naïve fantasmée – la peur qui m’empêche « au moins essayer ». Comme j’ai fait l’atelier d’écriture de Fred Godefroy – cette peur c’est envolée, parce que j’ai agis – et j’ai déjà écrit plus de 120 pages, alors que je n’avais jamais écris. Tout ce préambule pour dire, qu’à la vue de ton article, je trouve navrant la posture des éditeurs, qui défendent un « pré-carré » bien Français « on naît écrivain, donc on a du talent ». C’est un peu normal, c’est certainement leur vision du monde, cloisonnée.

    Coté Marketing, je pense que les éditeurs traditionnels « sont un peu largués ». Je suis Graphiste professionnel dans la communication depuis plus de 15 ans et quand l’ordinateur (Mac) est arrivé, la profession, a du se remettre en question et en grande profondeur, ne sachant que penser et que faire. Ça été une véritable révolution, avec des entreprises, des professionnels, des métiers même qui ont littéralement « disparus » – d’ailleurs, j’ai bien failli en faire parti. Ceux qui ne ce sont pas mis « à la page » – sans jeux de mots – ne sont plus là, à exercer leur métier. Les éditeurs, par manque d’ouverture, de créativité ou de curiosité risquent gros à mon avis. C’est dommage, car on a aussi besoin en tant qu’auteur, d’être aussi dans le sérail des maisons d’édition, parce qu’il y a des gens de valeurs, une grande intelligence et très certainement une grande sensibilité – Enjoy !

    Bon je vais aller lire l’article de Marie Causse

  105. Wow ! La réalité dépasse souvent la fiction, comme dit l’adage.
    C’est vrai que je suis toujours étonnée de constater combien certains faits, certaines vies, peuvent être incroyablement passionnants ou rocambolesques.
    Ah, je n’ai pas 20 millions pour le diamant rose, dommage, je ne suis qu’à 1 h de Genève MDR !
    Je crois que Genève, comme Cannes, sont des plaque-tournantes de trafics en tout genre, qui voient passer beaucoup d’argent et de choses pour le moins bizarres.
    Bisous ma chère Alice 🙂

  106. Hello Alice, je commence votre roman dès ce soir – je l’ai téléchargé sur mon Ipad. (Sur Ipad avec l’application Kindle on peut lire tous les romans Amazon). Votre blog m’a donné envie d’en savoir un peu plus sur votre héroïne. Pour la couverture, elle est super.

  107. Salut Alice, je l’avais pré-commandé et j’étais bien content de le trouver sur mon Kindle un matin. Je suis en train de le lire et je m’éclate comme un fou. J’adore.

    Bravo pour ce beau classement.

    Fred

  108. Merci Fred pour le compliment qui me touche. Pas de plus beau compliment puisque le but est bien que, comme moi quand j’écris, le lecteur s’éclate à le lire… Te voilà donc un nouvel ami de Rosie…

  109. Ouf Marjo, ça me rassure, car c’était ma grand trouille, bien sûr! Qu’on s »amuse moins avec Rosie 2.
    Surtout que je l’ai écrit avec de grands moments de coupures dus à mon accident. D’où mon doute…

  110. @ Cassiopée,
    Merci pour la chronique qui m’a fait chaud au coeur, Cassiopée! Je redoutais votre retour!
    Pari réussi pour le Rosie 2!
    Et merci pour le commentaire sur amazon!
    Je ne sais pas comment faire pour être sur libfly ?
    Que Rosie vous accompagne un petit moment encore!

  111. Alice, Alice, c’est top :

    Classement des meilleures ventes d’Amazon: n°19 dans la Boutique Kindle
    n°2 dans Livres > Littérature > Littérature humoristique
    n°2 dans Boutique Kindle > Ebooks Kindle > Littérature > Littérature humoristique
    n°3 dans Livres > Policier et Suspense

  112. Ah non alors ! Je n’hésite plus !
    J’avais vu passer ce roman, ainsi que le récent label Bad Wolf (intéressant pour moi qui m’appelle Loup lol), mais sans savoir de quoi il retournait.
    Donc vive les chroniques, Alice, merci à toi !

    Bravo à Audrey pour son imagination et d’avoir su allier l’aspect pro au fond de l’histoire. C’est ce qui fait les plus grands succès.
    Je ne connais pas le Genre Feel Good, c’est quoi ?

    Je pense que l’Humour est de plus en plus apprécié du public français, et c’est tant mieux. L’allier aux Genres existants est une excellente idée !

  113. Quel plaisir de lire cet interview de Audrey Alwett. bien sûr que cela donne envie de se jeter dessus ! Est-ce que l’humour est à la mode ou comme dit Alice négligée par les éditeurs ? Alice comédie policière, Audrey comédie Fantasy et moi je sors fin novembre une comédie science-fiction sur l’Intelligence artificielle. Pfff… et dire que je me sentais si seule depuis des mois avec ma comédie sous le coude ! Bravo à vous d’ouvrir la voie et merci de votre partage d’expérience.

  114. Ping : Un roman humoristique de science-fiction, cela vous dit ?

  115. J’adore !!! Rosie 2 comme j’aime à l’appeler me plaît encore plus que le tome 1 🙂 Après l’avoir pré-commandé, je me suis vraiment éclatée à le lire 🙂 BRAVOOO ALICE, C’EST LE TOP :)))

  116. Hey !!! Yeahhhh ROSIE NUMBER 2 est arrivée ! Comme le Beaujolais nouveau 🙂 En pré-commande puis dévoré en 1 nuit : j’ai tout simplement adoré 🙂 🙂 BRAVOOOO encoreeee ALICE 🙂 🙂 Vive CRICRI 🙂

  117. Bonjour Alice
    je viens de finir d’un trait ton roman. Je ne connaissais pas et je me suis bien marré. Il y a une foule de détails ds les dialogues qui sont sympas. Merci pour ce moment de régal.

  118. Merci pour cette interview passionnante, Alice !
    Je me précipite sur ce livre qui en plus cumule de nombreuses étoiles !
    J’aime déjà beaucoup Sandra et son esprit, ainsi que son blog que je suis allée zieuter (parfois elle a les cheveux bleus, z’avez vu ?!)
    Vive l’humour !

  119. Heureusement que Rosie était là pour m’accompagner dans mes pérégrinations hospitalières. J’ai beaucoup ri avec elle et sa manie de récupérer tous les paumés de la terre! Rosie reste une grande âme généreuse, naïve et loyale dans ses choix. Quelles aventures nous réserve-t-elle encore.
    Allez Rosie, je suis pour toi.

  120. Cher Armand,
    Tes paroles me vont droit au coeur et je suis heureuse que Rosie t’ait accompagné dans ce chemin pas marrant.
    Rien que pour ça je suis heureuse de savoir qu’elle existe…
    Elle m’a beaucoup aidée moi aussi et souvent.
    Je t’embrasse
    Alice

  121. J’aime beaucoup ton interview, et il est vrai que Rosie est un bon médicament contre la déprime. Elle est le cas le plus désespéré en même temps que le cas le plus positif et actif que j’aie rencontré dans mes nombreuses lectures. Alors, si j’étais médecin je prescrirais une bonne dose de Rosie chaque jour pour voir que même au plus bas de la forme, on eut toujours s’en sortir! Longue vie à Rosie.

  122. Merci pour ce gentil mot, Armand!
    Il faut dire qu’elle a été conçue comme ça, Rosie!
    Pour me donner de l’énergie et me rendre le sourire!
    Alors j’espère bien que ça marche avec les lecteurs…
    Et quel que soit notre degré d’engagement ou de sérieux,
    il faut prendre le temps de rire !

  123. Alice, je n’ai rien reçu non plus et peut-être que c’était dans mes spams mais j’ai tout jeté en jetant un coup d’œil rapide :s

  124. Excellente pub, chère Alice! Jam Bon vient soutenir Rosie… Va-t-il succomber à son charme exotique? … Nous le saurons dans une prochaine aventure « Rosie face à Jam Bon »! Hum… à suivre sans aucun doute.
    Amitiés,
    Armand

  125. Bonjour Alice
    Merci pour cet article aussi prédictif qu’informatif sur le fonctionnement et les règles commerciales d’Amazon. Je les découvre au fur et à mesure et c’est effectivement un marché complexe avec des codes à respecter. Rien que ma description sur la forme est faite en dépit du bon sens. L’article de Cyril Godefroy sur  « comment améliorer ses descriptions » vient de me le faire réaliser.
    Bref, je ne saurais argumenter sur vos prédictions découvrant seulement les joies de l’autoédition. Toutefois, l’aspect le plus important que j’ai constaté et négligé, c’est la force d’appartenir à un réseau. Qu’il soit de lecteurs passionnés, d’auteurs ou d’une niche en rapport avec l’ouvrage, sans réseau, un auteur autoédité à très peu de chance d’amorcer un cercle vertueux dans les premiers mois. Donc d’exister sur Amazon. Ça a toujours été vrai (pour tout d’ailleurs) mais sur Amazon c’est une exigence et un critère de sélection informel et implacable, dès les premiers jours.
    Merci pour ce super article et que 2016 apporte son lot d’auteurs à succès, car ils tirent tous les auteurs autoédités vers le haut et contribuent à faire parler des indépendants.

  126. Génial, j’adore cet article, bravo Cyril et merci Alice pour ce partage 🙂
    Une très bonne analyse du marché d’Amazon et des auto-édités.
    Je vois que de nouvelles surprises Amazon nous attendent en France, comme ce programme All-Star.
    C’est sûr qu’il faut prévoir sur le long terme. J’ai désormais mon blog auteur, et je pense qu’il faut prévoir plusieurs canaux pour amener les lecteurs vers nos livres : blog mais aussi (pas forcément tout en même temps lol) : chaîne Youtube, podcasts, vente de petits guides pratiques, plateformes de partage d’écrits (Youscribe, Wattpad, Scoopit!), les réseaux sociaux bien sûr, bref il y a beaucoup à faire pour se faire connaître.
    Je suis convaincue de l’utilité de garder les ebooks à bas prix : 2,99 € grand maxi pour que le lecteur se sente vraiment motivé et déjà quasi convaincu qu’il peut investir dans ce roman inconnu qui lui tend les bras. Je ne sais pas si les éditeurs venant du marché « papier » comprendront ça un jour. En tout cas, je n’achète jamais d’ebooks à ce prix-là. Autant avoir la version papier.
    Il est primordial pour un auteur inconnu ou peu connu de chercher à être téléchargé (d’où un prix de vente bas) et donc mieux classé, que d’avoir un prix plus haut et ne pas être téléchargé donc invisible.
    Ah, les arcanes d’Amazon, merci pour cet article très utile !

  127. Coucou Alice, il est vrai que monbestseller est très connu maintenant dans le paysage français. Il est indispensable, pour un auteur, d’être présent sur plusieurs fronts pour se faire des lecteurs, des fans de nos univers. Il y a toujours des gens partout qui ne nous connaissent pas, hi hi !

  128. Oui, Marjorie,
    Il y a énormément de livres à lire!
    C’est vertigineux de penser qu’on ne pourra pas lire tout ce qu’on a envie de lire dans une seule vie!
    Et quand on écrit, le vertige peut se transformer en angoisse.
    Alors le plus important est d’avancer pas à pas. Faire ce qu’on a à faire. Ecrire, d’abord, en premier!
    Mais de nos jours, communiquer sur le web est devenu incontournable paraît-il.
    J’ai le sentiment que tout ceci est noyé, mais c’est une bouteille à la mer,
    tant qu’il y a une personne qui la trouve, c’est bien … 🙂

  129. Génial, ça fait plaisir à lire.. Parfois, les choses mettent un peu plus de temps à se mettre en route que l’on ne le voudrait. De bonnes nouvelles, j’espère que d’autres émailleront cette année 2017 ! Bises

  130. Eh bien, que du bonheur pour toi. Toutes ces bonnes choses en même temps ! Je ne connais pas le premier mag avec un nom bizarre. Par contre, je lis volontiers les bons commentaires et je connais France loisirs en bonne française que je suis. C’est une belle consécration et sur les étagères, tu es en grande compagnie ! Et la traduc en anglais, la cerise sur le gâteau. Bravo Alice. Bonne journée. Manou

  131. Bonjour Alice

    Super pour France Loisirs !

    Cela va te permettre de conquérir une nouvelle clientèle plus traditionnelle

    Toutes mes félicitations

    A bientôt

    Bisou

    Alain

    >

  132. Merci Alain,
    Clientèle plus traditionnelle! C’est drôle… 🙂
    Je n’avais pas pensé en ces termes…
    Pour moi il s’agit de lecteurs et de lectrices.
    Nouveaux…
    J’espère bien les conquérir!!! Ou plutôt je laisse Rosie le faire pour moi!
    Bisou

  133. Wendall, tu es déjà en 2017! 😀
    Ta remarque sur le temps est très juste.
    Chacun son rythme, j’avoue que je ne suis pas pressée, ce qui compte pour moi,
    c’est d’avoir de temps en temps un prétexte pour boire du champagne!!! 🙂
    Bisou
    à bientôt

  134. J’avais adoré Un Palace en enfer, j’ai adoré Rosie se fait la belle, j’attends le troisième avec impatience !!! Quel bonheur, l’enfer et la belle avec toi, Rosie… Je ris de tout, des hommes, des enfants, de toi, de ta générosité, de ta persévérance, de ton errance, des dons que le ciel te fait.
    Merci Alice.
    Caroline C.

  135. Oui Manou,
    En tout cas c’est efficace!
    Tous les auteurs devraient exiger cette phase avant une traduction. ça prnd une seimaine,
    mais quel gain de temps ensuite et surtout le sentiment de pouvoir éviter quelques erreurs
    qui nous feraient souffrir si on savait!

  136. Bonjour Jean-Paul,
    Malheureusement, je ne pense pas que je serai au LBF2016,
    à moins d’un caprice de dernière minute,
    et d’un prix attractif last minute sur easyjet !
    Serez- vous au SAlon du Livre de Paris 2016?

  137. Quelle chance inouïe éd pouvoir travailler ainsi, côte à côte, avec sa traductrice / auteure !

  138. Mes autres commentaires (postés il y a 2 jours) ne sont pas parus. Donc :
    1. Salon du livre à Paris. Non, je ne pourrai pas y être mais certainement Quais du Polar à LYON, à une heure de chez moi. Quant au LBF, rdv avec Priyanka.
    2. Éclats de traduction : quelle chance de pouvoir travailler côte à côte (romancière/traductrice). Pour un traducteur comme moi-même, c’est la solution idéale, mais rarissime.

  139. Désolée, Jean Paul, je n’ai pas eu le temps d’aller les approuver!!!
    Faites un gros bisou de ma part à Priyanka!
    Et si vous voyez Gabriella, GAlen, et les autres, aussi…
    Je les adore!
    Pour ma façon de travailler avec Alexandra, oui,
    c’est tellement bien que je me demande maintenant comment on peut envisager
    de travailler différemment.
    Le plaisir et la satisfaction et le sentiment du bon travail accompli sont tellement intenses!
    En ce qui me concerne, (de nos jours les liaisons ferroviaires et avion sont peu chères)
    alors ce que nous faisons, c’est que, en dehors du salaire d’Alexandra,
    qui est bien sûr pris en charge selon les normes par l’éditeur,
    De mon côté je lui offre le transport jusqu’à chez moi,
    je la loge,
    Et nous travaillons ensemble le temps de son séjour.
    Elle apprécie car elle dit que ça lui permet de gagner un temps fou ensuite,
    et en plus elle a le sentiment de travailler en parfaite fusion avec l’auteur.
    (je lui ai proposé de venir chez elle, mais elle préfère venir à Cannes! 😉)
    à bientôt

  140. Pardon, je pensais que mes commentaires s’étaient perdus.
    1. Je ne manquerai pas de saluer toute l’équipe à commencer par Priyanka (le seul contact que j’ai).
    2. Le travail en binôme auteur/traducteur, est effectivement parfait . Le gain de temps est considérable, les difficultés d’interprétation « ironed out » Hélas, il y a souvent un éloignement géographique inévitable et il ne reste que le recours aux mails. J’ai ainsi correspondu (en tant que traducteur) avec une auteure britannique et un auteur américain (merci Internet !).
    Cannes ? Mon frère y vit ! J’habitais Mougins, et maintenant nous sommes en Bourgogne du Sud après 10 ans à Londres. Et Alexandra ?

  141. Hello Aline, Priyanka vous adresse, en retour, un petit bonjour très chaleureux ! Il me tarde d’être au LBF et de rencontrer l’équipe ! L’an dernier, Bryn m’avait proposé la traduction de 2 romans mais, à chaque fois, j’étais débordé et n’ai pas pu donner suite… quel dommage ! Bonne journée. ps : mieux vaut peut-être correspondre sur mail perso car ces échanges sortent du sujet de votre (excellent) blog ?

  142. Génial, Alice ! J’ai eu l’impression de revivre les journées du salon ! Que du bonheur ! Un grand merci à toi d’être toujours de si plaisante humeur. J’ai ressenti dans tes écrits, tout ce bon soleil que tu nous envoies. Bisous à Rosie ! ❤️😘

  143. Merci ma chère Alice, un article plein de gaieté, de couleurs (j’adore ton fuchsia + jaune d’œuf), de dynamisme avec tous ces indés partout ! hi hi hi !
    Pourquoi dis-tu que la photo avec Clément Monjou va partir à Seattle ?
    Tu vas donc faire partie de l’équipe d’Amz Publishing ?
    Super reportage, très sympa et plein de cœur 🙂

  144. Vraiment génial et un bravo chaleureux pour cette intronisation.
    LE MONDE, my word ! 🙂
    On aurait des choses à dire sur certaines publications de l’édition classique (mais en mail sur adresse perso).
    Bien à vous

  145. Merci Jean Paul,
    Ma véritable intronisation avait été l’article de Florence Aubenas sur l’autoédition:
    L’autoédition, cheval de Troie d’Amazon
    LE MONDE | 13.10.2015 par Florence Aubenas.
    C’est elle qui a marqué le tournant et donné l’exemple: on pouvait dorénavant parler d’autoédition dans un journal sérieux, sans pour autant être marqué à vie.
    Elle a été la caution, elle a ouvert la voie, elle a libéré la parole des autres journalistes sur l’autoédition.
    Bon disons plutôt l’édition indépendante, ça fait plus propre.
    Quelques traits bien amusants dans cet article-ci de Guillemette Faure qui ne manque pas de mordant.
    La pirouette de la fin est intéressante! (avec Amélie Bourbon Parme, car enfin, restons sérieux et ne mélangeons pas les torchons et les serviettes!),
    l’histoire du détour de François Hollande l’est tout autant…

  146. En effet, l’autoédition/édition indépendante a acquis ses lettres de noblesse et vous faites partie des pionniers! Oui, de l’humour dans l’article de Guillemette Faure… 🙂

  147. Je m’appelle Frédéric Tarkmanian, écrivain. J’apprécie particulièrement l’auteure Alice Quinn et son blog.

    Mon premier ouvrage vient d’être publié, « Plein ciel » chez Edilivre.

    Victor Hugo est mon principal modèle. C’est véritablement l’auteur à l’origine de ma vocation. Je reprends le flambeau.

    Venez visiter mon site :
    http://tarkmanian.wifeo.com

  148. Ping : Chronique inattendue de Guillemette Faure du Monde Mag sur l’autoédition | Jack & Liz

  149. Bonjour Alice,

    je n’ai toujours pas reçu votre nouvelle…

    Est-ce normal?

    Sachant que je reçois bien vos articles comme vous le constatez, mon abonnement est donc bien en cours.

    Pourriez-vous enquêter…

    merci

    Marisa

    ________________________________

  150. Bonjour Marisa,
    Il y a confusion entre le blog et la NewLetter.
    Tout ceci est compliqué, mais du coup,
    je vous envoie la nouvelle par email!
    Vous avez bien fait de me signaler ce décalage.
    J’incite les personnes qui n’ont pas reçu la nouvelle à me le faire savoir directement
    en retour de courrier blog ou en commentaire 😉
    bonne lecture

  151. J’imagine que tu te régales, oui !
    Moi j’avance bien, en plein boum : développer mes services en écriture, me structurer (j’ai un planning désormais ^^), écrire mon thriller tous les jours sauf le dimanche, bref ne plus m’éparpiller. Je me sens plus efficace du coup.
    Gros bisous

  152. Vous 2 ensemble ? Aïe, cela va saigner … non, je rigole, j’ai hâte de voir cela, ou plutôt, … de vous lire.

  153. Bonjour.
    Très heureux de découvrir cet interview d’un auteur ..qui m’a bien fait peur.
    « Un des fils de son employeur est un tueur en série, mais elle ne sait pas lequel… »
    Surtout quand elle y introduit cette torture psychologique à la limite du tolérable même pour le lecteur. « Comment sait-il que j’ai fouillé toutes les chambres? Est ce qu’il bluffe,Est-ce qu’il m’observe sans arrêt, en faisant semblant de parler avec les autres…. Les fils du Dr March n’ont pas fini de faire frissoner des lecteurs….qu’il soient Coréen, japonais, brésilien, chinois, russe….ou francais 😉

    Remarque: J’adore cette réponse de BRIGITTE AUBERT
    « J’écris au feeling. Je ne fais pas de plan.
    Je suis ma première lectrice au sens que je découvre moi-même l’histoire au fur et à mesure.
    J’aime les rebondissements, les défis. »
    Elle montre à quel point elle prends plaisir à écrire…pour notre plus grand plaisir.

  154. Hello Xavier!
    Contente que le roman de Brigitte Aubert t’ait scotché.
    C’est de l’écriture efficace!
    Merci pour ton commentaire!
    bien à toi,
    Alice

  155. Merci Caro,
    je suis heureuse que Rosie soit toujours sur un bon registre pour toi…
    C’est bien la difficulté dans une série, parvenir à garder le ton du personnage.
    Car soi-même, on change, la vie évolue, le personnage aussi.
    Il faut arriver à faire avec l’évolution du personnage tout en restant dans son essence…
    Rappelle moi l’adresse url de ton blog?
    Je vois que tu ne l’as pas inscrite ?
    Je t’embrasse

  156. Je vais aller voir l’article complet mais déjà, je peux te dire que je saute du coq à l’âne sans remord. Simplement une romance historique mérite une autre plume qu’une SF post apo truffée de combat. Après on ne se refait pas et de mon côté, mes personnages résonnent toujours de la même façon ^-^

  157. Salut Gaan,
    oui, tu as bien raison. Il ne faut pas bouder son plaisir et on apprend en faisant…
    Bien entendu, le genre n’efface pas l’essence de la personnalité de l’auteur.
    Mais elle peut prendre tant de visages!
    Vas-y, fonce, Gaan!

  158. Alice coucou. Moi aussi j’iame bien changer de genre. Parfois, j’adopte une ecriture classique ( l’homme qui, et Habemus), parfois je donne dans le loufoque avec de l’argot ( Miss Smart) , parfois du polar ( rue des fleurs muettes) parfois du showbiz ( l’inconnu du réverbère. Sans doute mes lecteurs sont ils déroutés mais j’y prends un plaisir extrême. Bisous

  159. Oui, Manou,
    Oui, j’ai lu 4 des tes romans, (je ne savais pas que L’inconnu du Réverbère parlait du show biz, je vais m’y plonger aussi), bref, en tout cas, c’est vrai c’était des genres différents, mais toujours super, on sent la même auteure derrière, ça ne m’a pas déroutée, en effet!
    je mets quelques liens ici pour qu’on puisse les retrouver!
    à bientôt!
    https://www.amazon.fr/Miss-SMART-Manou-FUENTES-ebook/dp/B00LKS65CS/
    https://www.amazon.fr/Lhomme-voulait-rester-dans-coin-ebook/dp/B00BOQJ2EY/
    https://www.amazon.fr/Linconnu-du-r-verb-re-Manou-Fuentes-ebook/dp/B01AIREL5O/
    https://www.amazon.fr/Rue-Fleurs-Muettes-Manou-FUENTES-ebook/dp/B00TGBTG18/

  160. Oui, Alice…. C’est une nana du showbiz qui chute…. Je te remercie infiniment d’avoir mis tous mes liens sur ton blog. C’est super gentil. Biz

  161. Bonne initiative, j’ai signé. Impossible toutefois d’avoir plus d’informations sur les motivations de la décision de justice… Il y a un élément qui nous échappe ! Comme on dit en droit : « Ecouter la partie adverse ! »

  162. Bonjour Murielle,
    je vois de voir que je ne vous ai pas répondu???
    Honte à moi…
    Eh bien la faute est réparée, merci d’avoir pris le temps de ce petit mot…
    à bientôt

  163. Chère Madame J’ai été bien sage mais je n’ai pas téléchargé les chapitres 2, 3 et 4….Est ce que je peux les récupérer et comment? Cassiopée

    Date: Sun, 12 Jun 2016 08:03:50 +0000 To: w_cassiopee@hotmail.fr

  164. Bonjour Cassioppée,
    Vous pouvez les lire en allant :
    sur la page de ce dernier article en cliquant ici.
    Tout en bas vous avez les liens vers les articles
    donnant les chapitres précédents. (j’espère que les liens marchent, vous me le direz)
    Il y a donc à chaque fois le choix entre le Youtube à écouter ou le pdf.
    Vous pouvez télécharger les PDF, c’est fait pour, pas de problème!
    Je ferai un article reprenant de nouveau tous les chapitres précédents quand j’aurai la date exacte de sortie du roman,
    mais en ce moment, j’ai un petit bug de communication avec mon édieteur… 🙁
    Bonne lecture!

  165. @ Jean Baptiste. Bravo pour ton SELFIE video au top !
    Un condensé démonstratif de ce que tu expliques,
    avec tant de précision et de savoir faire dans les
    307 pages de ton livre.
    J’avais acheté « YouTubeur » la semaine dernière
    C’est un véritable ouvrage de référence sur le sujet. Un top guide.
    Suite à ce selfie video sur Rosie,
    certains lecteurs vont pouvoir partir sur les traces des aventures
    épiques et pétillantes de Rosie Maldonne dans l’ombre du Zèbre.
    Tu m’as donné envie de le relire avec une approche
    différente
    Et de le donner à lire…

  166. Bonjour Xatiphone, je précise que l’intro et la conclusion dynamique de la vidéo ont été faites par Alice. Je n’ai fournis que la partie lecture… qui était assez simple vu que le texte d’Alice est vivant 😉 Donc tout le monde peut participer à ce chouette concours. Envoie ta vidéo aussi à Alice, ça prend 10 minutes max : un smartphone, un micro cravate (pour soigner le son), un éclairage correct et le tour est joué. Merci pour ton achat de YouTubeur et pour tes premiers retours de lecture, quand tu auras fini, je compte sur toi pour que tu partages ton expérience dans les avis du store où tu l’as acheté (Amazon, Kobo, iTunes, ou Fnac) 😉

  167. Super, ça fait vraiment pro ! En envie de le lire, Alice, Jean-Baptiste… Géniale idée, que de créativité, Alice !

  168. Bonsoir Alice Bonsoir Marjorie…
    Marjorie tu écris « que de créativité, Alice!  » Tu as raison
    Majorie , je t’approuve totalement…
    Je soupçonne Rosie d’y mettre son petit grain de
    sel . D’ailleurs Je suis bien placé pour le savoir….
    Même en tant que lecteur je surprends souvent Rosie
    me murmurer des suggestions, des mots
    d’encouragements.
    Xavier
    PS @Jean-Baptiste, oui à tes 2 suggestions.
    Oui j’ai déjà envoyé ma vidéo à Alice -Je n’allais pas
    manquer cela – et oui j’ai mis un petit commentaire
    sur Amazon pour ton livre de référence et
    addictif…Youtubeur…(Je n’ai jamais autant regardé
    de vidéos de suite à partir d’un livre. C’est passionnant
    quand c’est aussi bien expliqué.! Tu imagines! Je n’avais
    jamais vu cette vidéo du double arc-en-ciel (40 millions de vues)

  169. Wow vraiment j’adore ton idée, Alice ! Merci à Sabine pour sa vidéo originale, qui est parfaite comme ça, et du coup je jette un œil sur son site ! J’ai ton livre, j’espère être dans les temps pour le lire et faire la vidéo, on verra ! En attendant, je découvre les autres avec plaisir 🙂

  170. Aussitôt dit aussitôt fait, Sabine!
    Le carnet est parti !!!
    Chère Sabine,
    Tu vas le recevoir très vite …
    Tu me montreras la photo quand tu l’auras reçu!
    Je souhaite de des milliers d’idées super créatives
    et porte-bonheurs naissent et s’envolent des pages de ce cahier…

  171. Je suis une âme sensible… mais pas pour les thrillers que j adore et celui-ci je vais j en suis sûre le dévorer, à moins qu’il me dévore…
    Bravo Alice c’est génial aussi de changer de registre. Je vais le lire très rapidement 😘

  172. La cuiller fait tout! ou faitout? en fait tout est dans la soupe, c’est évident. Très drôle en effet, de voir ces deux chérubins se lamenter sur leur attrait mutuel. Ils devraient lire Ronsard « Les roses de la vie »! « Vivez… cueillez des aujourd’hui les roses de la vie. »

  173. Thank you, Alice! I’m reading Queen of the Trailer Park now and love it. Humor and suspense is a wonderful genre, and hard to pull off, but you rock it!

  174. Thank you so much Linda, taking time to write this worlds wich are so important for an author!
    So glad you love Rosie!!!
    wish we stay in contact!
    yours,
    Alice

  175. Bonjour Cathie,
    ça me fait vraiment plaisir, car c’est bien le but,
    faire découvrir de nouveaux auteurs…
    C’est surtout pour moi un vrai plaisir de discuter tranquillement
    avec d’autres auteurs,
    avec en plus cette jubilation de la magie de la technique:
    pouvoir filmer, enregistrer, faire circuler…
    Bref, c’est super…
    La prochaine sera Florence Clerfeuille dès qu’on trouve le temps toutes les deux…
    à bientôt, votre Alice

  176. Bonjour Alice, c’est ce que j’apprécie avec le net, de pouvoir échanger nos coups de cœur, nos découvertes littéraires et nos articles. Je ne connais pas Florence Clerfeuille, donc au plaisir de la découvrir…Et encore un grand merci à vous.

  177. Bravo Melissandre!
    Tu as tout juste!
    mais non ce n’est pas toi l’intruse! Tu es tout à fait à ta place au milieu des auteurs indés!
    Tu en es un toi-même et en plus tu les chroniques!
    Et quelles chroniques!!!

  178. Merci Alice !!! Merci pour le concours et le petit carnet qui est toujours sous mes yeux à la maison, il m’appelle et je réfléchis pour en faire le meilleur usage : prise de notes pour un prochain roman ou l’offrir ! Un regret pour le mug qui est magnifique ! Mais c’est le jeu : bravo à Wendall !

  179. Quelle belle histoire « l’ombre du zèbre » et quelle belle aventure ce concours avec la lecture en selfie. Je me suis bien amusée et je dois te remercier, chère Alice, pour cette opportunité. Longue et riche vie à Rosie et à son auteure naturellement ! Et tous mes compliments à notre sympathique ami Wendall.

  180. Merci Julie pour ce petit mot.
    Oui, sa chronique m’a beaucoup touchée.
    Ce roman me fait un peu peur, car je crains toujours que
    s’il tombe entre les mains de personnes trop fragiles, il pourrait heurter.
    Mais Melissandre m’a un peu réconciliée avec mon roman, à cause de ses mots de la fin :
    « …On en ressort avec une étrange envie de vie et de beau. »
    Finalement, je me suis dit que malgré l’angle opposé de point de vue,
    il y a peut-être tout de même une vraie parenté entre Rosie Maldonne et Fanny N.
    Ce serait quoi? Leur furieuse énergie de vie? Leur combattivité?

  181. Hate de lire une fois de plus un de tes chefs d’oeuvre Alice avec toujours cette pointe d’humour qui met du peps sur des sujets parfois lourds à porter.
    Celui-ci m’interpelle particulièrement moi qui a 54 ans ai recherché un emploi suite à une demande de divorce et j’ai finalement trouvé. Euréka…
    Bisous et à bientôt pour te lire et t’apporter mon commentaire.

  182. Génial Alice, j’ai appris plein de trucs grâce à toi ! Mathilda May est superbe dans ce court-métrage ! Je découvre aussi grâce à toi l’auteure Florence Aubenas dont j’ai commandé des livres sur la précarité en France, cela semble passionnant et relativise bien des choses.
    Merci Alice et vivement que je lise les aventures de Rosie, embarquée dans de nouvelles aventures ^^

  183. Attention toutefois… Tout ce qui a été numérisé et publié entre 2013 et aujourd’hui est encore sous la coupe de Fenixx et ils ne vont pas dépublier les livres. La loi inique est donc appliquée jusqu’à aujourd’hui. À 60 000 livres par an, cela fait bien 240 000 titres qui ont été numérisés et sont exploités par « société d’auteurs » qui ne respecte pas les auteurs.

  184. Tu as raison Cyril,
    Je crois que ça vaut le coup d’aller y voir de plus près dans les listes, et je suis sûre qu’après réclamation,
    il y a moyen de récupérer ses droits, ou tout du moins d’empêcher cette publication.
    Enfin il s’agit là de mon optimisme indécrottable.
    Il y a peut-être une bataille qui continue de ce côté là?

  185. Merci Xavier!
    Je crois que tu vas apprécier, pour te détendre, pour rire sans arrière-pensées, pour lâcher prise, et pour garder ton énergie…
    Tu me diras?

  186. Un grand merci Alice pour cet article et le moment passé avec toi, je te souhaite bonne écriture, je découvre tes vidéos les unes après les autres et j’aime beaucoup, à très bientôt j’espère 🙂

  187. Merci pour ce partage de chronique et encore merci pour l’envoi de votre roman dont je vais garder un excellent souvenir 🙂 Je vais retrouver Rosie prochainement avec les tomes antérieurs 😉

  188. Merci d’avoir apprécié ma chronique et merci à Rosie de m’avoir distrait avec sa mémé ruth… ! à bientôt peut-être pour de nouvelles aventures.

  189. A reblogué ceci sur Eric Costaet a ajouté:
    Interview de Laure, une amie bordelaise, par Alice Quinn ; deux écrivaines et expertes de l’auto édition se rencontrent.
    Allez vite regarder cette vidéo et régalez-vous, ça vaut le détour !

  190. Bonjour Jean-Philippe
    Bonjour Alice.

    🔥Merci pour cet interview passionnant!🔥
    Et il en faut de la passion pour écrire
    une grande série de pas moins de 10 tomes
    en moins de 5ans. 2 tomes par ans.🙏

    Ceux qui écrivent savent quelle somme
    De travail et de courage cela représente.
    Et les autoediteurs savent que lorsque le manuscrit
    est terminé, 1/5 du travail est fait..en fait…

    Sans négliger les autres livres. Qu’il soient
    de développement personnelu d’autre fictions
    ~pas moins de 24 livres en tout !~💥

    De la passion pour écrire autant tout en ayant un Yann
    son petit Ninjà à accompagner dans ses premier pas dans la vie.
    Tout en animant avec enthousiasme sa communauté d’auteurs et
    Des artiste et créatifs et autre« Scanneurs » de talents.🌈

    ❄️Quel beau cadeau de fin d’année.❄️

    PS Merci Jean philippe pour ce secret que tu partage à [0:47:31].
    Un secret qui permet de muscler sa persévérance . Un secret
    tout simple et en même tant si puissant. Un secret qui va aider
    tant de jeunes auteurs( et dominés jeunes ) à développer leurs dons et
    à aller au bout de leur rêve d’écriture.

    C’est avec Christian Godefroy que je l’avais découvert
    et c’est avec toi que j’ai pu monter en puissance.

    Notamment grâce àcet outil que tu avais appelé le 💥 »cloudwording »💥
    Je l’utilise toujours sous une version un peu modifiée que j’ai rebaptisé 🎓Masterwording.🎓 en référence à mes maîtres d’écriture dont tu fait partie. Il me permet, tout dyslexique que je suis, de faire de ce moment d’écriture une de mes joie quotidienne.

  191. Ne ratez pas ce très beau roman avec comme toujours des femmes très fortes chez Alice. Et il n’y a pas que ça; Belle époque, bien documenté également

  192. Pardon, Laurence pour cette réponse tardive!
    Les commentaires ne me sont plus signalés! J’ai dû faire une bêtise dans mon interface du blog!!! 🙁
    Oui, je suis sûre que ces fiches ont existé un jour dans le monde de « La lettre froissée »!
    Je serai heureuse d’avoir ton retour.
    Et pourquoi ne pas participer au concours?
    http://www.la-lettre-froissee.com
    J’attends ton sentiment…
    <3

  193. Salut Sabine!
    Oui, Lola est une sacrée bonne femme! Il en faut n’est-ce pas?
    Dans la vie elles me font un peu peur, mais dans les romans, c’est un régal!
    Bisou

  194. Oui, ça fait rêver… C’est pas pour rien qu’on l’appelait la Belle-Époque.
    Mais sous le clinquant, les larmes!!!

  195. Merci Sabine,
    Pardon, je ne sais pas pourquoi je n’avais pas vu tous ces commentaires! Pffff! Je suis nulle!
    Avec le décalage, maintenant je sais que tu as aimé le roman! Même que tu l’as dit dans ton blog!
    Merci merci
    Gros bisou

  196. Pardon, Angelita, pour le retard de publication et de réponse!
    La technique m’a joué un tour, les commentaires se sont planqués quelque part !
    Comme il n’est jamais trop tard, je te remercie pour ce coup de pouce!

  197. Merci Éric,
    pardon pour le retard!
    C’est gentil d’avoir écrit!
    Je ne sais pas pourquoi j’ai manqué les commentaires! Un bug sur mon interface qui ne me les signale plus!
    Bisou

  198. Pas de soucis pour la réponse tardive 😉 À propos de ton roman, j’aime énormément la couverture ! J’essaierai de faire un retour le plus vite possible 🙂 Pour le concours, je viens d’aller voir, cela me tente bien, c’est un très beau thème 😉 Bises

  199. Bonjour Laurence,
    Je commence à recevoir de très jolies lettres. C’est passionnant!
    Il faut le faire pour le plaisir d’écrire…
    Bonne chance!

  200. Quel succès …et comme c’est un succès mérité… le meilleur est à venir…

    Bravo à tous ces blogueurs qui ont compris la valeur qu’apporte ce livre notamment son éclairage sur ce sujet crucial: la condition des femmes d’hier, d’aujourd’hui et..de demain.

    Afin que jour jour après nos pensées, nos lecture, nos paroles nos écrits nos actions conjuguées au présent, tout en appuyant sur les réalités du passé, concourent ensemble à ….changer ce présent , à construire au présent et dès à présent un bonheur libérateur et un avenir …encore meilleur.

    Ps1 Comme le rappelle Amanda Castello. « Le livre délivre »
    PS2 En italien livre se dit Librio qui est de la racine de libre en français….tout un symbole … et une réalité….dont «  la lettre froissée » fait partie… »

  201. Bravo Alice !

    Je n’ai pas lu ta nouvelle série mais je vais le faire bientôt.

    Ta suractivité me rappelle de faire attention à comment gérer son temps quand ça décolle.

    Un jour, peut-être, nous nous croiserons enfin dans un festival…

    Ton ami,

    Fred

  202. En revanche ? Diantre, pas facile à dire ni à écrire. Lourdingue au possible. Par contre, c’est clair et ça sonne ! Allons au plus simple. Bravo pour cet article 🙂

  203. Génial, merci Alice ! Oui j’avais déjà entendu cette histoire de « en revanche » à la place de par contre, donc merci pour ta réponse. Si on me le fait remarquer, je ne changerai pas, par contre (lol), mais je dirai que c’était utilisé par nombre d’écrivains renommés et que ça a été admis par Grévisse, tout simplement.

  204. Un vieux débat pour lequel je n’avais jamais pris le temps de rechercher le pourquoi du comment. Merci.

  205. Bonjour, j’adorrrrrrre rosy et sa smala. Que du bonheur, j’aimerais tellement l’inviter chez moi, l’aider et la protéger quoique je ne suis pas sûre qu’elle aimerais ça . Un vrai moment d’évasion , de larmes et de rires. Merci à vous de nous donner celà. Ma porte vous est grande ouverte , j’adorerais vous rencontrer donc au cas où. ….je vous embrasse et encore merci

  206. Merci Christine!
    Si vous passez à Cannes, laissez moi un message, si je suis là,
    on pourra boire un verre et parler de tout ça!
    Merci pour vos mots qui me donnent la pêche pour continuer!
    <3

  207. Bisou à vous, Christine!!!!
    Surtout inscrivez-vous à l’une ou l’autre de mes news letters, ou club, bref, l’important
    c’est de recevoir des nouvelles de Rosie Maldonne de temps en temps!

  208. Quand j’ai lu cette gentille proposition, je me suis dit que si ma maman était encore ici, je lui aurais offert ce superbe livre que j’ai lu avec immense plaisir quand il est sorti. Grande lectrice, elle aurait adoré « La Lettre froissée ». Elle aimait tant les romans à fond historique et de plus elle adorait Maupassant. Lui offrir ce livre dédicacée par l’auteure aurait été encore plus apprécié. Une belle idée Alice Quinn !